• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
La formation professionnelle est l'une des priorités de la politique éducative du Sénégal. L'AFD appuie cette politique en finançant la création de deux Instituts supérieurs d'enseignement professionnel (ISEP) à Richard Toll et Bignona. À la clé : des programmes courts basés sur les besoins des milieux économiques et des bassins d’emploi en région pour favoriser l'insertion professionnelle des diplômés.
Contexte

L’État sénégalais s’est engagé depuis quelques années dans une réforme ambitieuse de l’enseignement supérieur dans le but de diversifier l’offre de formation et d'amener les bacheliers à opter pour un nouveau type de formations supérieures. L'objectif est de renforcer l’employabilité des diplômés et leur contribution à la densification du tissu des entreprises et au développement de l’économie.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) a ainsi décidé de la création, en 2011 à Thiès, d’un nouveau type d’établissement : les Instituts supérieurs d’enseignement professionnel (ISEP). Ces établissements ont pour vocation d’offrir des programmes professionnels courts (Bac +2), en fonction des besoins des milieux économiques et des bassins d’emploi en région. À terme, le ministère souhaite créer 14 ISEP (un par région). Les formations en ISEP seront sanctionnées par un diplôme de technicien supérieur (Bac +2). Elles visent l’entrée immédiate sur le marché du travail et ne prévoient pas de passerelles vers l’université.

Descriptif

Deux nouveaux ISEP seront créés :

  • À Richard Toll dans la vallée du fleuve Sénégal pour répondre à un déficit de cadres intermédiaires dans la région.
  • À Bignona en Casamance, dans une logique d’offre de formation susceptible d’avoir un effet d’entraînement sur le dynamisme économique et l’amélioration de la productivité des petites unités de production locales.

Les filières de formation retenues sont : L’agriculture / L’élevage et la pêche / L’agroalimentaire / Le tourisme / La gestion de la faune et de la flore / L’artisanat / Le génie rural.

Le choix des secteurs et de l’offre de formation sera décidé en concertation avec les acteurs économiques du bassin d’emploi concerné. Les formations, en alternance, seront assurées en majorité par des formateurs issus du secteur privé pour coller au mieux aux réalités des besoins des entreprises. Le projet prévoit également d’appuyer la création et la mise en œuvre des activités transversales du réseau des ISEP (RISEP) afin de favoriser les économies d’échelle dans l’offre de formation, l’organisation et la gestion des établissements. Un accompagnement à l'entrepreneuriat est prévu dans tous les ISEP mais il sera particulièrement important à l’ISEP de Bignona compte tenu des contraintes sur les possibilités d’insertion dans la région.

Impacts
  • Accueillir environ 3 000 étudiants par an à Richard-Toll (1 500 par promotion) dans 9 programmes de formation, essentiellement dans les filières agriculture-élevage-pêche et transformation agro-alimentaire.
  • Accueillir environ 1 000 étudiants par an à Bignona (500 par promotion) dans 7 programmes de formation dans les techniques de gestion et d’exploitation forestières, de génie rural, de biodiversité (faune et flore).
  • Améliorer la productivité et l’emploi dans les secteurs retenus et les capacités de création d’activités économiques et d’auto-emploi.
23/09/2016
Date de début du projet
30/06/2022
Date de fin du projet
Richard Toll et Bignona
Localisation
Outils de financement
20 000 000
EUR
Montant du financement
Jeunes titulaires du bac ou de diplômes équivalents
Acteurs économiques du monde agricole
Petites et moyennes entreprises de production ou de services
Bénéficiaires
Cofinanceurs