L’AFD a soutenu la politique de mobilité urbaine de l’État de Rio de Janeiro entre 2012 et 2015. Ce partenariat a permis d’élargir l’offre de transports en commun de la métropole et de consolider la tarification intégrée du « billet unique ».
Contexte

La métropole de Rio de Janeiro a connu une urbanisation très rapide depuis les années 1950, avec un sous-équipement en transports urbains collectifs. Le recours à la voiture particulière sature les axes de circulation et accroit les émissions de gaz à effet de serre. De plus, le système de transports peine à soutenir la croissance économique et à réduire les inégalités sociales. Pour faire face à ces défis, l’État de Rio de Janeiro a développé depuis 2007 une     ambitieuse politique de mobilité urbaine, définie dans son Plan directeur des transports urbains. Les rendez-vous sportifs de la coupe du Monde en 2014 et des Jeux Olympiques de 2016 ont constitué une opportunité pour accélérer cette politique. Elle a compris un soutien à la demande en transport par le biais d’une tarification intégrée, un important effort d’investissement dans les infrastructures de transport public et la mise en place d’une gouvernance au niveau métropolitain. L’AFD a appuyé l’État dans la mise en œuvre de cette stratégie. Ce soutien s’inscrit dans le mandat qui lui a été confié par le gouvernement français au Brésil, notamment pour favoriser une croissance verte et solidaire.

Descriptif

Pour répondre à ces défis, l’État de Rio de Janeiro a souhaité mettre à jour ses outils de planification et développer une gouvernance au niveau métropolitain. Cette initiative a été couplée à l’accroissement de l’offre de transport de masse : extension du réseau de métro par la construction de nouvelles lignes, modernisation des trains de banlieue et du transport maritime pour traverser la baie. Un autre levier a été la politique d’intégration tarifaire introduite en 2010 : un « billet unique » permettant à l’usager d’emprunter sur un même trajet deux modes de transport en commun, dont au moins un de nature inter-municipale. L’appui de l’AFD a été renforcé par un partenariat technique avec l’agence d’urbanisme et le syndicat des transports d’Île-de-France (STIF et IAU-IdF), pour partager et valoriser l’expérience française en matière de mobilité durable et de planification du développement urbain. Le bureau d’études SYSTRA a été associé à cette initiative. Le programme de coopération technique encore en cours cible la gestion intercommunale, la planification stratégique et la mobilité urbaine en général.

Impacts

Modernisation et augmentation de 132% du nombre de trains de banlieue entre 2012 et 2015, construction de 7 nouvelles stations de métro, avec une augmentation du nombre de passagers. Mise en place du billet unique, utilisé pour plus de 5 millions de personnes en 2016 (plus de 860 millions de trajets depuis 2010), facilitant l’accès au marché du travail pour les habitants des périphéries les plus défavorisées. L’utilisation des transports publics et de modes de déplacement doux contribue à réduire les impacts négatifs sur l’environnement local (émission de particules, bruits) et global (gaz à effet de serre).

09/10/2012
Date de début du projet
31/12/2015
Date de fin du projet
25 ans
Durée du financement
Rio de Janeiro
Localisation
Outils de financement
État de Rio de Janeiro
Bénéficiaires