• logo linkedin
  • logo email
Un talweg dans le quartier de Balbala
En 2012, l’AFD a octroyé une subvention de 6 millions d’euros à l’Office de la voirie de Djibouti (OVD) pour le financement d’un projet de traitement des déchets améliorant la filière dans le quartier de Balbala.
Contexte

Djibouti compte parmi les pays africains les plus urbanisés, mais les indicateurs sociaux y sont encore très bas les trois quarts de la population vivent sous le seuil de pauvreté relative et plus de la moitié dans la capitale.
L’Office de la voirie de Djibouti (OVD) est un établissement public qui assume la responsabilité de la collecte, de la valorisation et du traitement des déchets solides. Malgré un effort de croissance notable ces dernières années dans le domaine, il reste une marge de progression importante. Le taux de collecte, supérieur à 90 % dans la partie est de la ville, doit progresser à Balbala où il n’atteint pas 50 %.

Le projet financé par l’AFD s’inscrit dans un projet plus global de structuration d’une filière de traitement des déchets à Djibouti dont la première étape a été la construction d’un centre d’enfouissement technique, en cofinancement avec l’Union européenne.

Descriptif

Les principales composantes du projet comprennent :

  • La construction d’infrastructures, dont la participation à un centre d’enfouissement technique à Douda (3,2 millions d’euros, aux quatre cinquièmes financés par l’UE pour 400 000 mètres cubes de capacité), un garage, et sept points de regroupement des déchets sur la Commune de Balbala.
  • Des actions d’ingénierie sociale visant à associer les acteurs informels et les ménages au projet, avec la création d'une filière formelle et des appuis multiformes aux membres de l'association regroupant les précollecteurs.
  • Un accompagnement opérationnel et institutionnel de l’OVD et de l'Agence djiboutienne de développement social (ADDS), maîtres d'ouvrage du programme.
Impacts

L’objectif du projet est l’amélioration du service de collecte, de la valorisation et du traitement des déchets du quartier de Balbala.
Le projet permettra également de structurer à terme une centaine d’emplois de travailleurs de précollecte et une vingtaine d'associations.
La valorisation des déchets par le tri et le traitement sera encouragée à l'issue du programme.

 

 

11/04/2012
Date de début du projet
7 ans
Durée du financement
Secteurs
Commune de Balbala
Localisation
Outils de financement
6 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
République de Djibouti
Mairie de Djibouti et Commune de Balbala
Agence djiboutienne de développement social (ADDS)
Office des voiries de Djibouti (OVD)
Association "NADIF" des précollecteurs de Balbala
Bénéficiaires
JICA
UE
Cofinanceurs