Cet été, pour célébrer les 20 ans d’engagements du groupe AFD en Ouganda, les murs de brique rouge qui ceignent l’ambassade de France à Kampala ont été décorés de 12 photographies d’auteurs. Offerts à la vue des passants et des conducteurs, les portraits géants mettaient en valeur le travail de trois talentueux photographes ougandais autour de l’accès à l'eau.

L'eau est aussi indispensable à l'Homme qu'insaisissable. À Kampala, trois photographes ougandais ont été sollicités au cours de l'été 2019 pour porter leurs objectifs sur trois programmes symboliques du secteur de l’eau autour de la capitale de l'Ouganda et financés par le groupe Agence française de développement (AFD). À travers leur travail, c'est leur perception des enjeux de l’accès à l’eau qui sourd, dans les quartiers urbains défavorisés, en milieu rural ou encore dans un laboratoire d’analyse des eaux du lac Victoria qui borde la ville.

Kibuuka Mukisa Oscar, plusieurs fois récompensé par le Uganda Press Photo Award, s’est documenté sur le cas d’une famille d’agriculteurs qui vit de la production de lait et de bananes plantain et attend avec impatience l’arrivée d’un réservoir dans la région de Mbarara, à l’Ouest de Kampala, pour faire face aux sécheresses chroniques.

Esther Ruth Mbabazi, photojournaliste et membre du programme National Geographic Explorer, a fait le portrait des habitants de Najjanankumbi, un quartier du Nord de Kampala. Ici, de la clinique médicale à l’école, chacun a besoin d’une eau constante et propre, une mission assurée par le National Water and Sewerage Corporation.

Jjumba Martin, photographe documentariste de talent, a pu accompagner les équipes du National Fisheries Resources Research Institute dans leur routine de prélèvement des eaux du lac autour du village de Ripon, pour vérifier la qualité et analyser la présence et l’évolution de l’algue bleue, fameuse cyanobactérie qui envahit régulièrement la région.

 

Une jeune fille regarde le Lac Victoria - Jjumba Martin pour l'AFD
Jane Mwasigwa devant sa ferme de Matoke à Mbarara - Kibuuka Mukisa Oscar pour l'AFD
Jane Mwasigwa, sa ferme de Matoke et la sécheresse
Jane et sa famille tirent leur revenu d’une plantation de Matoke (ou bananes plantain) dans le couloir de Kiruhura. Située dans l’ouest rural de l’Ouganda, la région reçoit naturellement moins de pluies que le reste du pays et les agriculteurs y sont vulnérables aux sécheresses récurrentes. Avec le soutien de l’AFD, le gouvernement a mis en place un plan d’atténuation de ces sécheresses grâce à une série de réservoirs d’eau de pluie stratégiquement placés.
Kaijustsya Robert devant le futur réservoir d'eau - Kibuuka Mukisa Oscar pour l'AFD
Kaijustsya Robert attend un réservoir pour ses vaches
Le corridor de Kiruhura est une zone traditionnelle d’élevage bovin en Ouganda. Comme Jane, Robert attend avec impatience de pouvoir utiliser le réservoir pour abreuver ses vaches.

In fine, c’est le développement des entreprises agricoles locales qui est en jeu : un meilleur accès à l’eau pour le bétail améliorera la production laitière. À la clé, c'est une amélioration des revenus agricoles qui est attendue, et donc des moyens de subsistance ruraux et de la sécurité alimentaire face aux changements climatiques.
Employée dans son centre médical - Esther Ruth Mbabazi pour l'AFD
Irene accède à l'eau dans son centre médical
Irene est employée par une clinique médicale du quartier défavorisé de Najjanankumbi, à Kampala, pour nettoyer les draps et le linge. Elle accède directement aux arrivées d’eau de la cour de l’hôpital.

À la fin des années 1990, le choléra sévissait encore dans certains quartiers informels de Kampala. La présence de cette maladie, qui se transmet par l'eau, reflétait un manque flagrant d'installations sanitaires de base (toilettes, douches) et de points d'eau sûrs.

Avec l'appui d'un financement de l'AFD, le conseil municipal de Kampala est depuis parvenu à sensibiliser les communautés et les propriétaires fonciers pour stimuler la demande de services d'eau et d'assainissement dans ces quartiers. 20 kilomètres de nouveaux réseaux ont ainsi été installés.
Mugabi Zadochi, cuisinier d'une école - Esther Ruth Mbabazi pour l'AFD
Mugabi Zadochi rassuré pour les enfants
Dans le quartier de Najjanankumbi, Mugabi prépare l’ugali (plat à base de farine de maïs) pour le repas des élèves de son école. Il est désormais certain de la provenance de l’eau qu’il utilise pour la cuisson : le réseau municipal d'eau potable.

Entre 2001 et 2006, des quartiers défavorisés ciblés de Kampala ont été équipés au total de plus de 1 000 toilettes publiques et 350 bornes-fontaines. Des réservoirs d'eau potable ont également été installés dans 34 écoles.
Dr William Okello dans sa routine de prélèvement des eaux du lac - Jjumba Martin pour l'AFD
William Okello suit l'évolution de l'algue bleue dans l'eau du Lac Victoria
Le docteur William Okello se rend régulièrement sur le Lac Victoria pour y effectuer des prélèvements. L'écosystème du lac est la source de nombreux revenus dans la région, mais il est également soumis à des stress polluants multiples, dus aux activités humaines. L’algue bleue, ou cyanobactérie, y prolifère par exemple régulièrement et fait l’objet d’une attention accrue.

Water Sources in Africa est un projet international sur la surveillance et la protection des systèmes d'eaux de surface continentales utilisées pour la production d'eau potable dans trois pays africains. En Ouganda, ce projet est mis en œuvre par un consortium comprenant des équipes de recherche ougandaises (Université de Makerere et National Fisheries Resources Research Institute) et françaises.
A view of the exhibition
L'eau, secteur historique pour le groupe AFD en Ouganda

Depuis 20 ans, face à la croissance démographique ougandaise qui met au défi les services publics, l'AFD soutient les investissements nécessaires dans les secteurs de l'eau et l'assainissement.

Le groupe AFD a ainsi financé la production et la distribution d'eau potable dans les zones rurales du Centre-Sud, à Kampala et dans les villes secondaires (Jinja, Mbarara et Masaka). L'AFD appuie également la construction d’infrastructures d'assainissement ainsi que d'approvisionnement en eau potable dans les quartiers informels et le renforcement des prestations de services à la population.

L'action de l'AFD en Ouganda, c'est :

  • 1 milliard d’euros engagés
  • 39 projets financés
  • 500 000 nouveaux bénéficiaires qui ont accès à l’eau à Kampala.