• logo linkedin
  • logo email
Ce rapport présente plusieurs raisons pour lesquelles le droit à l’eau, c‘est-à -dire le droit à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, pourrait ne pas être reconnu officiellement et examine les conséquences éventuelles qu’impliquerait la reconnaissance de ce droit principalement dans les pays développés. Il présente différents arguments invoqués contre le droit à l’eau, en évalue la pertinence et la portée et fait des suggestions sur les moyens de surmonter ou de contourner certaines difficultés. Il conclut qu’il n‘y a pas d‘obstacles sérieux à reconnaître un droit aussi essentiel pour chaque citoyen.
pdf : 1021.03 Ko
auteur(s) :
Henri SMETS
pages :
168
numéro :
34
disponible aussi en : fr
1021.03 Ko (pdf)
téléchargé 2813 fois