• logo linkedin
  • logo email
Projet Nexus Nord, eau potable, Territoires palestiniens
L'AFD met en place un programme innovant combinant énergie renouvelable et infrastructures afin de renforcer la soutenabilité des services de base et d’améliorer ainsi l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les populations vivant dans le nord de la Cisjordanie.
Contexte

L’accès à l’eau potable est un enjeu majeur dans cette région soumise à un stress hydrique important. Les ressources accordées aux Palestiniens par Oslo II (1995) ne sont pas suffisantes pour faire face à une demande croissante en service de base, et en particulier d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. L’Autorité palestinienne considère ainsi l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et l’accès à l’assainissement comme une priorité. La mise en œuvre de la réforme de l’eau votée en 2014 passe notamment par le renforcement des capacités des opérateurs locaux pour permettre la fourniture de services performants et durables. 

Sur le secteur de l’énergie, les Territoires palestiniens, qui importent 98 % de leur électricité depuis Israël, ambitionnent de diminuer cette dépendance en augmentant la production d’énergie renouvelable. Au niveau des ménages, l’énergie représente en moyenne 30 % de la facture d’eau du consommateur, soit 1,6 NIS (0,36 euro) /m3 d’eau consommée.
 

Descriptif

Le projet  « Nexus Nord » combine une approche innovante d’investissements dans les secteurs de l’eau et des énergies renouvelables. Ce projet s’inscrit dans la stratégie conjointe avec l’Union européenne contribuant à fournir un accès équitable et durable aux services d’eau potable, d’assainissement et d’énergie. 

La composante « eau et assainissement » comprend l’extension et l’amélioration des réseaux d’eau potable, y compris la construction de nouveaux réservoirs, ainsi que des connexions au réseau d’assainissement.

Un système hybride d’énergie renouvelable (deux éoliennes et des petites centrales solaires pour une capacité de 3,7 MW) sera conçu pour fonctionner de manière synchrone avec le réseau d’eau potable dont les puits et les stations de pompage sont particulièrement énergivores, permettant des économies substantielles dans la gestion des services.

Enfin, l’accent sera mis sur le renforcement des capacités des deux syndicats intercommunaux de gestion de l’eau et de l’assainissement, maîtrise d’ouvrage du projet dans l’esprit de l’opérationnalisation de la réforme du secteur de l’eau. 

Impacts

Le projet améliorera les conditions de vie de la population des deux districts concernés en améliorant l’accès à l’eau et à l’assainissement. Les foyers nouvellement raccordés au réseau d’eau potable verront diminuer la part de leur budget allouée aux dépenses d’eau, approvisionné actuellement par camion-citerne. Les travaux d’assainissement auront un impact positif sur la qualité du milieu naturel et des ressources en eau souterraines.

Ainsi, 20 000 personnes supplémentaires bénéficieront d'un service d’alimentation en eau potable, et 3000 personnes bénéficieront d'un service d’assainissement. Enfin, la production de 5600 MWh d’énergie renouvelable par an permettra d’économiser 4000 tonnes de CO2 chaque année. 

01/04/2018
Date de début du projet
3 ans
Durée du financement
Nord-ouest de Jenine
Localisation
17 243 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Syndicat intercommunal des eaux de Tubas
Syndicat intercommunal des eaux du nord-ouest de Jenine
Bénéficiaires
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.