• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Les programmes de mise à niveau des entreprises visent à renforcer la compétitivité d‘entreprises nationales dans un contexte d‘ouverture des frontières et de concurrence accrue. Au-delà de la simple approche micro-économique, ils s‘inscrivent également dans une logique de politique économique dont l’objectif est la création d‘emplois productifs par une accélération de la croissance, dans un contexte de forte croissance de la population active.

Cette étude présente trois programmes de mise à niveau, en Tunisie, au Maroc et au Sénégal. Les trois programmes sont dans des états d‘avancement très différents, ce qui ne permet pas encore un véritable travail de comparaison : le programme tunisien, lancé en 1996, a vu adhérer jusqu’à présent près de 3000 entreprises alors que le programme marocain, redynamisé en 2002, et le programme sénégalais, lancé en février 2005, n‘en sont qu’à leur phase de démarrage. Toutefois, il est intéressant d‘analyser les dispositifs retenus par les divers pays, du point de vue des principes sous-jacents à chaque programme, de l’architecture institutionnelle ou encore du type d‘instruments d‘incitation à l’investissement mis en place. Pour chacun des pays, ces aspects sont précisés, ainsi que le contexte macroéconomique et social dans lesquels se sont inscrits les programmes. L’étude cherche à identifier ainsi les invariants mais aussi les spécificités de chacun des programmes et à dégager des facteurs de réussite ou de blocage d‘un programme de mise à niveau.
pdf : 3.5 Mo
pays / région: Afrique Maroc Sénégal Tunisie
auteur(s) :
Ewa FILIPIAK
Hervé BOUGAULT
pages :
88
numéro :
18
disponible aussi en : fr