• logo linkedin
  • logo email
image générique AFD
Mis en œuvre à travers des travaux à haute-intensité de main d’œuvre, le projet permet de limiter le risque d'inondation, d'améliorer la salubrité publique et de désenclaver les quartiers du centre ville de Bangui. Il donne également des opportunités de revenus aux populations, notamment aux jeunes urbains.
Contexte

La ville de Bangui abrite près de 800 000 habitants. La capitale centrafricaine a connu un développement urbain rapide et mal contrôlé au cours des dernières années et souffre d'un retard important en matière d'équipements urbains, notamment d'assainissement et de drainage. À cet égard, l'écoulement des eaux usées est difficile, ce qui génère des risques d'inondations mais aussi des risques sanitaires importants.

Le gouvernement a fait de l'assainissement urbain une priorité d'action. Dans le contexte actuel, les activités à haute-intensité de main d’œuvre (HIMO) ont été identifiées par le gouvernement centrafricain et les bailleurs de fonds comme une approche de reconstruction économique et sociale à privilégier. Ce mode de mise en œuvre d’activités d’intérêt public vise ainsi à redonner à la population, et en particulier aux jeunes, l’accès à une source de revenus tout en participant à la reconstruction de la ville.

Descriptif

Le projet a été compris deux phases successives :

  • La première, initiée en 2009, a concerné l'aménagement de trois collecteurs primaires dans les 1er et 2e arrondissements de Bangui (y compris canaux, dalots, voies de service), sur une distance totale de 8 kilomètres. Les travaux se sont achevés en 2015.
  • La phase complémentaire a démarré en 2016 : elle concerne la partie la plus en amont de l'ensemble et couvre notamment la construction d'un nouveau collecteur.

Dans le cadre de ces travaux, une démarche THIMO renforcée est appliquée, impliquant non-seulement le recrutement de travailleurs non-qualifiés et l'organisation d'une large rotation mais également un dispositif de formation professionnelle et d'éducation à l'épargne et à l'entrepreneuriat. Le projet s'inscrit ainsi dans le cadre des orientations définies par le gouvernement centrafricain, en coordination avec ses partenaires au développement. Le ministère de l'Urbanisme est le maître d'ouvrage de ce projet, dont la mise en œuvre implique également la mairie de Bangui.

Impacts
  • Amélioration de l'environnement urbain et des conditions de vie (notamment sanitaires) de près de 250 000 personnes.
  • Renforcement des opportunités économiques de travailleurs non-qualifiés : dans le cadre des THIMO, un emploi rémunéré a été fourni à plusieurs milliers de travailleurs non-qualifiés.
15/04/2009
Date de début du projet
30/06/2016
Date de fin du projet
7 ans
Durée du financement
Bangui
Localisation
Outils de financement
7 000 000
EUR
Montant du financement
Les populations de la capitale
Bénéficiaires