• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Mayotte, sport, enfants, jeunesse, playdagogie
À Mayotte, département le plus jeune de France, l’AFD a signé un partenariat avec l'ONG PLAY International afin de mettre en place et diffuser un projet éducatif et sportif s’inscrivant notamment dans la lutte contre les discriminations. Un projet qui met l’accent sur les stéréotypes de genre et les violences faites aux filles.

Créée en 1999, l’ONG française PLAY International voit dans le sport un véritable catalyseur de changement social et un outil d’éducation. L’ONG développe ainsi des projets éducatifs à destination des enfants, qui utilisent le sport comme vecteur de sensibilisation ludique, en France et dans plusieurs pays en développement. 

Prévenir les discriminations... dès le plus jeune âge

Consciente de l’extrême jeunesse de la population et des actuelles tensions sociales auquel est confronté le territoire, l'AFD a décidé de soutenir PLAY International, qui intervient depuis 2016 à Mayotte et y déploie sa méthode de « Playdagogie ». L'objectif : sensibiliser les enfants aux problématiques du « vivre ensemble », via la pratique de jeux sportifs suivie de moments d’échange autour du thème choisi. 

L’ONG s’intéresse en particulier aux grands enjeux sociétaux actuels : lutte contre la violence, laïcité, lutte contre le racisme et, dans le cadre de ce projet, un focus sur l’égalité entre filles et garçons, condition sine qua non à tout développement durable.

Mayotte est aujourd’hui tiraillée entre les fondements traditionnels de la société mahoraise - communautarisme, la solidarité et l’entraide - et le modèle occidental structuré autour des idées d’épanouissement individuel et d’autonomisation. Mais c’est aussi le pays de femmes déterminées qui ont fait l’histoire de l'île. Des femmes qui sont des traits d’union entre tradition et modernité. Ici plus qu’ailleurs, le développement ne peut se faire sans les femmes et leur place dans la société doit être renforcée.

Yves Rajat, directeur de l’AFD de Mayotte

Au programme : l’adaptation des activités à la culture mahoraise et la déclinaison des supports pédagogiques en shimaoré, la distribution de kits pédagogiques et la formation des professionnels de l’éducation (instituteurs, animateurs périscolaires) à leur usage et à l’animation de ces jeux, ainsi que le déploiement de cette initiative auprès du maximum d’enfants de 7 à 11 ans.

play international
© Play international

 

Désireuse de favoriser l’accompagnement éducatif des enfants d’aujourd’hui et adultes de demain, l’AFD finance ce projet à hauteur de 50 000 euros.

À Mayotte l’intervention de l’AFD et sa devise « un monde en commun » prennent tout leur sens. Construire un monde plus juste, plus durable, un monde qui ne laisse personne de côté, notamment les femmes et les filles souvent discriminées au nom de normes sociales et culturelles.

Yves Rajat, directeur de l’AFD de Mayotte