• logo linkedin
  • logo email
L’analyse de la restructuration de l’apprentissage traditionnel dans les quatre pays enquêtés montre que cet apprentissage est en train d’évoluer, en Afrique de l’Ouest, vers un dispositif de formation professionnelle post-primaire qui essaie de qualifier, sinon de certifier, des jeunes qui, soit n’ont pas achevé le cycle d’éducation de base, soit sont allés jusqu’à la fin de ce cycle sans pour autant entrer au collège, soit sont entrés dans le premier cycle de l’enseignement secondaire mais en sont sortis en cours de route.
Le Bénin, le Mali et le Togo ont pour caractéristiques communes d’avoir commencé la restructuration de l’apprentissage traditionnel vers la fin des années 1980 et d’avoir effectué cette restructuration selon le modèle de l’apprentissage dual. Celui-ci présuppose un partenariat de travail et un partage des tâches entre un centre de formation professionnelle formel chargé de la formation théorique et un atelier d’artisan permettant l’acquisition des compétences professionnelles en situation réelle de travail.
L’unicité du modèle ainsi mis en oeuvre n’empêche pas que chaque pays ait adopté des modalités spécifiques de la relation formation théorique/formation pratique et réalisé des parcours de formation et de certification qui lui sont propres, tout en puisant leurs outils et leurs modalités de mise en oeuvre dans l’ingénierie commune de la formation par les compétences et par l’alternance.
Le Sénégal présente la particularité de cibler un modèle de formation théorique/pratique qui fait de l’atelier le lieu unique de formation et définit le rôle des établissements publics et privés de formation comme des centres de ressources destinés à apporter un complément technique et normatif au métier en fonction des demandes exprimées par les maîtres artisans formateurs. Il développe également un modèle expérimental qui aboutira à une première sortie de jeunes professionnels en 2008 et distingue, contrairement aux trois autres pays, des groupes d’apprentis ayant des niveaux éducatifs de départ et, par conséquent, des prérequis et des durées de formation hétérogènes.
pdf : 1.43 Mo
auteur(s) :
Ewa FILIPIAK
Richard WALTHER
issn :
1763 - 6183
pages :
192
numéro :
40
disponible aussi en : fr
1.43 Mo (pdf)
téléchargé 1332 fois