• logo linkedin
  • logo email

Il est vital pour le futur économique de l’Afrique subsaharienne que celle-ci dispose d’un secteur agricole solide, durable et dynamique. Si la productivité de l’agriculture africaine s’est améliorée, elle reste cependant inférieure aux taux comparables relevés en Asie et en Amérique latine. Par ailleurs, ses retombées en matière de développement n’ont pas suffi à réduire la pauvreté de façon significative dans les régions rurales de l’Afrique subsaharienne. Il faut avoir conscience que près des deux tiers de la population africaine dépendent encore de l’agriculture pour pouvoir vivre de leur travail, et que pour les ménages africains les plus pauvres, la nourriture représente près des trois-quarts de leurs dépenses de consommation. Conséquence d’une productivité agricole limitée, les populations urbaines africaines – qui sont de plus en plus importantes – se trouvent également confrontées à une inflation du prix des denrées. Pour que la pauvreté recule de façon nette, il faut en priorité augmenter la productivité et la compétitivité de l’agriculture africaine.

 

pdf : 3.68 Mo
auteur(s) :
Aparajita GOYAL
John NASH
isbn :
978-2-37902-005-6
pages :
380
disponible aussi en : fr en
3.68 Mo (pdf)
téléchargé 193 fois