Recherche au Sud

Chaque pays a besoin de s’appuyer sur de l’expertise et de l’innovation produites localement pour tracer sa propre trajectoire de développement. L’AFD s’est donc dotée d’une stratégie ambitieuse pour soutenir la recherche chez ses partenaires du Sud, afin que cette dernière puisse alimenter le débat citoyen et l’élaboration des politiques publiques. L’objectif est triple : appuyer la production de connaissances, accompagner le développement des compétences et des capacités, et soutenir le renforcement de la visibilité de la recherche dans nos pays d’intervention.
  • logo linkedin
  • logo email
L'AFD s'engage pour la recherche au Sud
3,5 %
C’est le pourcentage de publications issues de la recherche africaine dans l’ensemble des publications scientifiques recensées au plan mondial (2019)
1,3 %
C’est la part que représente l’Afrique dans les dépenses mondiales de recherche et développement (2018)
180
chercheurs par million d’habitants en Côte d’Ivoire, contre 2 170 en Thaïlande (2018), un chiffre qui souligne les fortes disparités entre pays en développement
  • Financer des projets de soutien à la recherche

    Le soutien aux recherches nationales et à la structuration de réseaux de chercheurs dans les pays en développement constitue un axe de travail récent pour l’AFD. 

    La plupart des pays d’intervention de l’AFD disposent d'espaces de recherche et de chercheurs qui produisent des connaissances (publications, études, thèses, mémoires), parfois dans des contextes difficiles. Néanmoins, ces capacités de recherche nationale sont souvent isolées, dispersées et peu visibles. De plus, elles font peu l’objet de débat public et d’interactions avec les acteurs clés de la société (décideurs politiques, acteurs économiques, organisations internationales, nationales et locales, ONG).

    Appuyer les institutions et les systèmes de recherche existants est donc essentiel pour permettre aux pays partenaires de l’AFD de se doter de capacités à produire localement l’expertise et l’innovation dont ils ont besoin pour répondre aux enjeux, souvent spécifiques, auxquels ils sont confrontés. Une recherche nationale solide, construite sur le long terme et mieux connectée aux décideurs, peut servir de base pour des politiques publiques nationales bien pensées et permettant de nourrir le débat public. 
     


    Ce soutien se concrétise par de nombreux projets opérationnels dans différentes régions du monde, notamment en Afrique.

    Les projets phares soutenus par l’AFD :

    • Contribuer à la création d’une revue scientifique africaine de portée internationale, pour valoriser la recherche du continent et augmenter sa visibilité : Global Africa ;
    • Appuyer le développement de filières de recherche d’excellence en Afrique de l’Ouest : ACE Impact ;
    • Soutenir la création de réseaux d’institutions de recherche et promouvoir les collaborations régionales : Partner ;
    • Renforcer les capacités des chercheurs locaux dans le domaine de l’éducation et développer des systèmes de suivi-évaluation pour les enseignants, afin de répondre au défi de l’accroissement des effectifs : Apprendre ;
    • Faire réaliser des évaluations d’impacts de nos projets par des chercheurs locaux : le partenariat PAIRES.

    À lire sur The Conversation : L’aide internationale peut-elle participer à l’ancrage de la recherche africaine ?

  • Soutenir des initiatives de renforcement de capacités

    Depuis plusieurs années, l’AFD appuie le renforcement des capacités de recherche dans ses pays d’intervention de différentes façons : universités d’été, ateliers méthodologiques, événements scientifiques internationaux, formations à la recherche… Ces activités visent à :

    • Renforcer les capacités des participants, notamment des jeunes.
    • Valoriser leurs travaux de recherche.
    • Renforcer la visibilité des chercheurs et des institutions impliquées.
    • Créer ou consolider des réseaux de recherche.
    Des initiatives de renforcement de capacité variées

    L’AFD appuie certaines activités de renforcement de capacités mises en œuvre par ses partenaires. Elle soutient par exemple le renforcement du Pôle clermontois de développement international (PCDI), qui vise à renforcer et élargir un pôle de compétence sur ce sujet en région. 

    Ces dernières années, l’AFD a aussi apporté son soutien à l’université d’été du Lasdel au Niger : cette formation intensive, destinée aux doctorants, inclut des enseignements thématiques et méthodologiques en sciences sociales et des activités de discussion autour des projets de thèse des participants. L’AFD a aussi soutenu l’école d’été Tany Vao, organisée alternativement à Madagascar et en Afrique continentale, qui dispense une formation à la recherche de haut niveau en sciences sociales destinée aux jeunes chercheurs africains et de l’océan Indien.

    Dans le cadre de ses projets de recherche, l’AFD finance aussi des bourses de terrain pour de jeunes chercheurs, ainsi que leur participation à des sessions méthodologiques ou à des colloques internationaux.  

    Enfin, les chercheurs de l’AFD sont parfois directement impliqués dans la conception ou l’animation d’activités de renforcement de capacités, sur ses thématiques prioritaires ou ses approches « signature ». C’est le cas des écoles d’été Gemmes, qui réunissent des chercheurs de différents pays et promeuvent l’appropriation de ce modèle macroéconomique et son adaptation aux spécificités des pays des chercheurs participants. Le déploiement du modèle Gemmes est également associé au renforcement des capacités des équipes de recherche locales.


    À lire aussi : Modèle Gemmes : 23 chercheurs du monde entier réunis à Paris

  • Produire des connaissances sur la recherche au Sud

    La recherche au Sud est désormais un axe de production de connaissances à part entière. Les travaux sur ce thème permettent de mieux comprendre l’écosystème de la recherche dans les pays en développement. L’objectif : informer sur l’action de l’AFD et des bailleurs afin d’améliorer son efficacité, dans une logique de construction des capacités nationales et d’amélioration des politiques de développement.

    Ainsi, l’AFD produit, soutient et coordonne des travaux de recherche sur la recherche au Sud. Elle organise aussi des évènements qui réunissent scientifiques et praticiens du développement portant sur les enjeux de financement, de production et de mise en valeur de la recherche issue de ses pays d’intervention.


    À revoir en replay : Panorama et financement de la recherche africaine

Chercheurs référents
next previous
Carte des projets
Cette carte est utilisée à titre d’illustration, elle ne reflète pas toujours la position officielle de la France et n’engage pas la responsabilité du groupe AFD.
Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets