Pays enclavé frontalier du Cameroun, du Tchad, du Soudan, du Sud-Soudan, de la République démocratique du Congo et du Congo-Brazzaville, la République Centrafricaine (RCA) figure parmi les nations les plus pauvres du monde. Le pays compte officiellement 4,5 millions d’habitants (taux de croissance démographique de 1,9 %). L’indice de développement humain du PNUD place la RCA au 185e rang sur 187, avec 62,8 % de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté et une espérance de vie à la naissance parmi les plus faibles d’Afrique subsaharienne.

Jusqu’alors considérée comme un pays « orphelin de l’aide », la RCA est revenue au coeur de l’attention internationale à l’occasion de la crise politico-sécuritaire déclenchée en décembre 2012, date à laquelle le mouvement rebelle Séléka a pris les armes contre le pouvoir en place, pour finalement le renverser en mars 2013.

Depuis janvier 2014, un processus de transition politique a été engagé, avec l’appui de la communauté et des forces internationales. La stabilité a pu être ramenée dans la capitale Bangui, mais la situation sécuritaire demeure volatile dans certaines régions. En dépit des progrès réalisés avec l’appui de la communauté internationale, la RCA reste marquée par de nombreuses fragilités – économiques, sociales, politiques.
pdf : 1.45 Mo
collection :
L'AFD et
disponible aussi en : fr