• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email

Le présent article analyse l’impact de la configuration des préférences européennes, en particulier de leurs règles d‘origine, sur l’intégration de l’Afrique de l’Ouest dans le commerce mondial. On constate que le commerce de l’Afrique de l’Ouest n‘a pas encore connu la mutation structurelle caractéristique des pays ayant su se positionner comme plates-formes d‘assemblage dans le secteur manufacturier. Complexes, restrictives et discriminatoires, les règles d‘origine (RDO) de l’UE se sont révélées peu favorables à l’intégration des producteurs africains dans les circuits commerciaux mondiaux. La réforme des RDO envisagée à l’heure actuelle par la Commission, qui consisterait à remplacer la « liste unique » par un instrument unique, pourrait être à cet égard un pas en avant. Encore faudrait-il que cet instrument ne soit pas imposé à un niveau pénalisant pour les entreprises désireuses de mettre en place des filières de production transfrontières.

pdf : 624.18 Ko
pays / région: Afrique
auteur(s) :
Calvin DJIOFACK
Jaime de MELO
Olivier CADOT
issn :
1954-3131
pages :
40
numéro :
65
disponible aussi en : fr