• logo linkedin
  • logo email
Préservation des forêts sur le plateau des Guyanes
Sur le plateau des Guyanes, les forêts sont encore à l’état primaire. Pour les conserver et les protéger contre la déforestation, à l'origine de 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, six pays ont adopté un programme s’inscrivant dans le cadre de l’initiative internationale de réduction des émissions REDD+.
Contexte

On estime aujourd’hui que la déforestation en zone tropicale contribue à 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Née de ce constat alarmant, l’initiative internationale Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts dans les pays en développement (REDD+) a été initiée en 2005. Le plateau des Guyanes constitue une cible géographique privilégiée de l'initiative REDD+. En effet, cette région partagée entre le Brésil (État de l’Amapá), la France (Guyane), le Guyana, le Suriname, la Colombie et le Venezuela est presque entièrement composée de forêts tropicales humides à l’état primaire. Conscients du potentiel de cette zone, le président du Guyana et les ministres de l’Environnement de la France et du Suriname ont appelé, lors de la conférence sur le climat de Poznań en décembre 2008, à une initiative conjointe. Celle-ci est destinée à conserver les forêts et à contribuer au bien-être des populations et de la biodiversité du plateau des Guyanes. Le projet de « Plateforme régionale de développement de REDD+ sur le plateau des Guyanes » répond à cet appel.

Descriptif

L’objectif du projet est de contribuer à un développement à faible émission de CO2 des pays du plateau des Guyanes, fondé sur la protection des forêts au travers du mécanisme REDD+. Il s’agit pour les pays de :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre résultant du déboisement et de la dégradation des forêts ;
  • renforcer l’absorption des gaz à effet de serre par les forêts du plateau des Guyanes ;
  • créer des structures de coopération pour que les pays partenaires puissent traiter de façon coordonnée les problèmes liés à la déforestation et à la dégradation des forêts.

Une plateforme technique régionale de dialogue et d’échanges d’expériences sera également constituée.

Impacts

L'initiative REDD+ a pour objet de faire de la protection des forêts un vecteur de développement économique et social pour les pays. En effet, les forêts peuvent être sources d’activités et de revenus : ceux du carbone provenant des activités REDD+, ceux de l’exploitation durable des forêts, ceux générés par le tourisme, etc.

12/02/2011
Date de début du projet
05/06/2014
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Plateau des Guyanes
Localisation
Outils de financement
1 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
L'Office national des forêts
les services forestiers du Suriname Guyana et Brésil (État d’Amapá)
Bénéficiaires
Conservation International (CI)
Fondation Moore Forest Carbon Partnership Facility (FCPF)
Office national des forêts (ONF) de Guyane
Programme Opérationnel Amazonie (PO Amazonie)
World Wildlife Fund (WWF)
Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM)
Cofinanceurs