Préserver la biodiversité et le climat, une gestion durable de la forêt dans l’État de l’Amapá

  • logo linkedin
  • logo email
image générique
Le projet accompagne l’adoption d’une stratégie de préservation de la biodiversité dans cette région du nord du Brésil où la forêt amazonienne est encore à l’état primaire.
Contexte

La Guyane et le Brésil partagent la plus grande portion de forêt humide primaire encore relativement intacte du monde. Ces régions font partie des quelques centaines où se concentre 80 % de la biodiversité. L’importance du massif forestier que représente le plateau des Guyanes est connue et reconnue de tous : c’est une zone de laboratoire pour le reste de la planète. Aujourd’hui, la gestion de ces espaces naturels doit dépasser les logiques frontalières pour préserver des patrimoines communs avec une prise en compte des évolutions des populations voisines.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de partenariats stratégiques existant déjà : création du Centre franco-brésilien pour la biodiversité amazonienne, accords de coopération biodiversité et projet de réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). L’État de l’Amapá s’est engagé sur la voie de politiques volontaristes avec la consolidation du réseau d’aires protégées et la création d’un corridor de biodiversité. L’État de l’Amapá, historiquement enclavé et faiblement peuplé, connaît depuis plusieurs années une croissance démographique rapide. De fortes pressions sur les écosystèmes sont donc à anticiper.

Descriptif

L’objectif principal du projet est de consolider la politique de gestion et de conservation de la biodiversité et de mettre en place un secteur forestier à faible impact dans l’État de l’Amapá. Il s’agit d’adopter des dynamiques de travail et des échanges d’expertises entre les pays afin de gérer les aires protégées existantes et de limiter les pratiques non durables d’exploitation, comme par exemple les exploitations illégales. L’objectif est de pallier les problèmes jusque-là observés, comme le manque d’expérience et de moyens des institutions environnementales de l’Amapá, sa faible capacité technique et la fragilité des concessions forestières au Brésil.

Impacts

Ce projet souhaite être le principal vecteur de la conservation d’un patrimoine forestier riche et du développement de l’économie locale à travers une exploitation durable de ce patrimoine. Il permettra d’impliquer sur un même projet une multitude d’acteurs : institutions publiques, communautés traditionnelles, propriétaires forestiers, entreprises concessionnaires et instituts de recherche.

17/05/2012
Date de début du projet
3 ans
Durée du financement
État de l'Amapá
Localisation
Outils de financement
5 450 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
État de l’Amapá  
Bénéficiaires
Conservation International (CI)
l’État de l’Amapá
Le Fonds Français Pour l’Environnement Mondial (FFEM)
Cofinanceurs