• logo linkedin
  • logo email
route, projet urbain, bus
Le but du projet d’amélioration du transport urbain à Lagos (LUTP II) est d’augmenter les performances économiques et environnementales du système de transport public dans la métropole de Lagos.
Contexte

La ville de Lagos, avec plus de 15 millions d’habitants, représente la plus grande agglomération au sud du Sahara. Avec une croissance naturelle de la population estimée à 6 % par an, la métropole emploie 45 % de la main-d’œuvre qualifiée du Nigeria. Les infrastructures de Lagos n’ont pas suivi la croissance de sa population. Avec 0,4 kilomètre pour 1 000 habitants, la densité du réseau routier est en dessous de la moyenne continentale. L’inadéquation des équipements et du système de régulation a entravé le développement de ce secteur.

Afin d’y remédier, la Banque mondiale a appuyé la mise en œuvre d’une première phase de projet (LUTP I) de bus à haut niveau de service (bus rapid transit, BRT). À travers cette seconde phase du projet cofinancée par la Banque mondiale et l’AFD, le gouvernement de l’État de Lagos a souhaité étendre les bénéfices de sa première phase aux usagers d’autres tronçons routiers de la métropole de Lagos, notamment le long de l’axe Mile 12-Ikorodu (13,5 kilomètres, quatre voies). En outre, dans le cadre du projet LUTP II, l’État de Lagos entend améliorer les systèmes de spécifications techniques du projet afin de le rendre encore plus performant grâce à la mise en œuvre de systèmes électroniques d’exploitation et de perception des recettes.

Descriptif

Le projet a pour objectif de :

  • Améliorer la mobilité des usagers des transports publics le long de l’axe routier Mile 12-Ikorodu.
  • Renforcer les capacités de l’autorité des transports de la métropole de Lagos (Lagos Metropolitan Area Transport Authority, Lamata) dans le domaine de la gestion de systèmes de transport public.
  • Promouvoir une exploitation efficiente des infrastructures et des équipements de transport.
  • Favoriser des modes de transport moins polluants.

Les composantes du projet sont :

  • Le développement institutionnel du secteur.
  • La gestion du transport public et des trafics.
  • L'amélioration du réseau routier urbain, la gestion et le suivi-évaluation du projet.
Impacts

Globalement, le projet veut renforcer les infrastructures de transport public afin :

  • De réduire le temps moyen de voyage sur les tronçons visés.
  • De réduire la part du revenu des ménages consacrée aux besoins de déplacement.
  • D’améliorer la rentabilité des systèmes de transport public.
  • D’encourager des modes de transport durable.
25/11/2011
Date de début du projet
25/10/2015
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Outils de financement
100 000 000
USD
Montant du financement
Achevé
État
Lamata
Bénéficiaires
le Global Environmental Fund
l’État de Lagos
La Banque Mondiale
Cofinanceurs