• logo linkedin
  • logo email

Nous élaborons et mettons en œuvre une procédure normative d‘allocation de l’aide internationale entre les pays, fondée sur le principe de l’égalité des chances vis-à -vis du risque de pauvreté. Cette procédure constitue une alternative à celle de Collier et Dollar (2001) qui maximise l’impact de l’aide sur la réduction de la pauvreté dans le monde. Du point de vue de la justice distributive, l’allocation de Collier et Dollar présente en effet l’inconvénient majeur de laisser subsister de très larges inégalités de risques de pauvreté entre des individus vivant dans des pays dont les handicaps structurels sont très différents.



Notre travail s‘inspire des théories post-welfaristes de la justice sociale, et en particulier de l’approche de John Roemer. Il fait toutefois une proposition très différente de celle de Llavador et Roemer (2001) qui comporte d‘importants défauts de méthode et aboutit selon nous à des résultats contradictoires. Comme les allocations préconisées par Collier et Dollar, les solutions proposées ici diffèrent de la répartition actuelle de l’aide dans le sens où elles privilégient les pays les plus pauvres. Au-delà de ce résultat commun, le principe d‘égalité des chances que nous mettons en avant conduit à prendre en compte les handicaps structurels de croissance plutôt que la qualité des politiques passées. Enfin, le type d‘allocation que nous proposons égalise beaucoup mieux les risques de pauvreté entre les citoyens du monde, tout en réduisant presque aussi efficacement la pauvreté mondiale que l’allocation de Collier et Dollar.

pdf : 1.17 Mo
auteur(s) :
Denis COGNEAU
Jean-David NAUDET
pages :
72
numéro :
7
disponible aussi en : fr
1.17 Mo (pdf)
téléchargé 1946 fois