• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Objectif réduction du taux de mortalité maternelle et infantile au Togo - image
Face aux taux élevés de mortalité infantile et maternelle, le gouvernement togolais a lancé un projet d‘amélioration de l‘accès aux soins et aux services de planification familiale, ainsi que de renforcement des capacités des équipes du ministère, dans les régions Maritime et des Plateaux.
Contexte

L’important taux de mortalité infanto-juvénile (123 %), notamment en raison des maladies infectieuses et parasitaires, et de la mortalité maternelle (350 pour 100 000 naissances vivantes) au Togo s’expliquent en grande partie par la faible accessibilité géographie et financière des populations aux soins obstétriques et néonataux, particulièrement en zones rurales. Cette insuffisance de l’offre impacte également une demande en services de planification familiale qui n’est pas satisfaite, malgré une utilisation de la contraception parmi les plus faibles au monde (13,5 %). Afin d’accompagner le Gouvernement togolais dans la mise en œuvre de son Plan national de développement sanitaire en la matière et dans le cadre des engagements de la France pris au G8 à Muskoka, l’AFD appuie le ministère de la Santé dans la mise en œuvre du projet SMN-Muskoka.

Descriptif

Le projet est mis en œuvre par deux consortiums d’ONG, menés par Handicap International dans la région Maritime et Plan International Togo dans celle des Plateaux. Afin d’accroître l’accessibilité et la qualité des soins, les structures sanitaires de ces régions sont réhabilitées et équipées, leur gestion renforcée et leur personnel bénéficie de formations de remise à niveau. Des expériences pilotes d’accessibilité financière sont également prévues. Le projet comporte enfin un renforcement des capacités du Ministère de la Santé au niveau central et déconcentré en matière de pilotage et de supervision des districts sanitaires.

Impacts

22 formations sanitaires bénéficient des actions du projet via une mise à niveau des soins obstétricaux et néonataux d’urgence, la réhabilitation des structures, l’équipement  et la formation du personnel, tandis que leur gestion et  le recouvrement des coûts sont améliorés. À terme, le projet vise à réduire de 20 % la mortalité néonatale, de 25 % la mortalité maternelle et d’augmenter la prévalence contraceptive de 5 % dans les régions concernées.

10/03/2016
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
3 ans
Durée du financement
Secteurs
Régions Maritime et des Plateaux
Localisation
Outils de financement
8 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
Statut
Ministère de la Santé et de la Protection sociale
les régions Maritime et des Plateaux
Bénéficiaires