SAVE - Soutien à l’identification et l’Accompagnement des Victimes de traite des Êtres humains

publié le 14 décembre 2019
Un projet de
  • logo linkedin
  • logo email
image générique AFD
Ce projet a pour objectif le renforcement de la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail et les formes contemporaines d’esclavage au Maroc à travers l’appui opérationnel aux organisations de la société civile marocaine et en collaboration avec les institutions
Descriptif

Le projet SAVE vise à renforcer la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail au Maroc à travers le renforcement des capacités opérationnelles et techniques des acteurs de la société civile marocains, en collaboration avec les institutions.

Les actions du projet comportent : le développement et la mise en place d’outils et de procédures pour :  

  • l’identification et la prise en charge des victimes, 
  • leur accompagnement juridique dans la poursuite des auteurs et 
  • l’établissement d’une collaboration opérationnelle entre les acteurs associatifs du terrain et des institutions concernées. 

Ceci tout en promouvant l’échange de bonnes pratiques avec d’autres pays de la région.  

ONG

Le Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM) combat depuis 1994 toutes les formes de traite et d’exploitation des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail, notamment domestique.

Il apporte une assistance sociale et juridique aux victimes dans toute la France et dénonce ces situations partout dans le monde.

Il a pour mission la mise à l’abri, la protection et la défense des victimes. À cette fin, il lutte pour la poursuite et la condamnation des auteurs, interpelle les pouvoirs publics et sensibilise l’opinion publique.

Partenaires

Le CCEM travaille sur ce projet en collaboration étroite avec l’Institution Nationale de Solidarité Avec les Femmes en détresse (INSAF) basée à Casablanca,  Voix de Femmes Marocaines (AVFM) à Agadir, Afrique Culture Maroc (ACM) basée à Rabat, Al Karam à Marrakech et la Clinique Juridique HIJRA (CJH) à Fès.

D’autres partenaires institutionnels seront associés tant au niveau du Ministère de la Justice et des Libertés, que du Ministère des Affaires étrangères et de la Migration, et toute autre institution concernée par la traite.

D’autres partenaires seront sollicités et invités à participer aux activités du projet, notamment aux ateliers de formation et à l’atelier régional (le Centre National des Droits de l’Homme, l’Instance de Solidarité avec les Immigrés Asiatiques, Droit & Justice, …).

Résultats attendus
  • Au terme du projet SAVE, au moins 500 signalements de potentiels cas de traite à des fins d’exploitation par le travail sont reçus par les partenaires sur les deux ans suivant l’implémentation
  • Au moins 100 victimes seront identifiées et 50 victimes bénéficieront d’une prise en charge et d’actes juridiques
  • Les actions de formations toucheront au moins 50 professionnels des associations et des institutions sur l’identification des victimes, et 20 professionnels  sur l’accompagnement juridique ainsi qu’un réseau de 15 avocats.
  • Enfin, une trentaine de professionnels de quatre pays échangeront les bonnes pratiques pour combattre la traite à des fins d’exploitation par le travail.
Secteurs
Maroc
Localisation
209 711 Euros
Montant du financement AFD
495 780 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Janvier 2019
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Status

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.