• logo linkedin
  • logo email
Développer la culture d'hévéas pour réduire la pauvreté en milieu rural
Le projet contribue à la réduction durable de la pauvreté rurale, grâce aux revenus réguliers que procure l'hévéaculture villageoise. Elle favorise l’accroissement des recettes d’exportation du pays, la lutte contre le réchauffement climatique grâce à la capacité de séquestration de carbone des plantations et à la réduction des émissions, se substituant au caoutchouc synthétique.
Contexte

Depuis 1995, l’expérience accumulée dans le secteur par le maîtrise d’ouvrage (ministère de l’Agriculture et de l’alimentation - MOFA), les planteurs organisés en association, ou encore l’opérateur agro-industriel (GREL), a conduit l’AFD à faire évoluer ses modalités d’intervention.

Ainsi, l’AFD octroyait un prêt à l’État ghanéen qui le rétrocédait en partie à une banque publique en charge des activités de crédit auprès des planteurs. La maturité du dispositif acquise au cours des 15 dernières années a permis à l’AFD d’envisager de soutenir l’hévéaculture au Ghana avec un prêt direct accordé à ADB (Agricultural Development Bank). 

Descriptif

Le projet, basé sur la signature d’un accord entre ADB, GREL (Ghana Rubber Estate Ltd.), et ROAA (Rubber Outgrowers and Agents Association), finance des nouveaux planteurs villageois pour le développement de 12 000 hectares de plantations en régions ouest, centrale et Ashanti, chaque fermier plantant individuellement un maximum de 3 hectares.

Grâce au financement à long terme de l’AFD, ADB aide les planteurs villageois à financer la totalité du coût de leur plantation en phase immature à l’exception de la main d’œuvre censée être apportée par les fermiers et leur famille.

GREL participe à la sélection des bénéficiaires, donne une assistance technique, appuie à l’obtention des titres de propriété des futures plantations.

Impacts

Grace à ce projet :

  • ADB s’engage à accorder des crédits aux planteurs ;
  • GREL aide à l'achat de la production d’hévéa des planteurs bénéficiaires ;

Le projet permettra donc la plantation de 12 000 ha d'hévéa par 4 000 nouveaux petits plants.

01/01/2014
Date de début du projet
6 ans
Durée du financement
Outils de financement
17 700 000
EUR
Montant du financement
ADB (Agricultural Development Bank)
Bénéficiaires