• logo linkedin
  • logo email
Soutien à l’emploi et à l’amélioration des conditions de vie dans les quartiers défavorisés
Avec plus de 85 millions d’habitants sur 6 % du territoire et une croissance démographique de près de 2 % par an, l’Égypte est confrontée à une urbanisation de la pauvreté : les quartiers informels abritent 60 % de la population cairote. Les jeunes diplômés ou pas, faute de création d’emplois, souffrent particulièrement du chômage qui augmente. Cette situation est d’autant plus sensible dans le contexte de difficultés économiques prolongées depuis 2011.
Contexte

L'urbanisation de la pauvreté est particulièrement importante dans l’agglomération du Caire, qui compte aujourd’hui environ 18 millions d’habitants et concentre à la fois une grande partie de la croissance urbaine en Égypte et les plus fortes contraintes d’urbanisation. Les quartiers informels, non-planifiés, abritent 60 % de la population cairote et 79 % de la croissance démographique.  

Descriptif

Le projet s’inscrit dans un programme intégré de développement communautaire, impliquant l’AFD, la Banque européenne d’investissement (BEI), la GIZ allemande et l’Union européenne et mis en œuvre par le Social Fund for Development (SFD) :

  • Améliorer les conditions de vie des populations de deux quartiers informels du Caire (Ezbet Kheir-Allah et Al-Zawya al-Hamra) et de deux quartiers informels de Giza (Ard el-Lewa et Mit Oqba) via le financement de petits travaux de réhabilitation à haute intensité de main-d’œuvre ; financement sur don délégué à l’AFD par la Facilité d’Investissement pour le voisinage (FIV) de l’Union européenne.
  • Promouvoir la création d’emplois et la génération de revenus dans les zones défavorisées par le soutien de l’accès des PME au crédit ; financement du SFD via une ligne de crédit AFD.
Impacts
  • Octroi de prêts à 80 000 micro-entreprises et 1 250 petites entreprises durant les 4 premières années d’utilisation des fonds par le SFD, permettant de créer ou sécuriser 95 000 emplois environ.  
  • Travaux de construction ou d’amélioration d’infrastructures de base dans 4 quartiers informels du Grand Caire abritant près de 1,2 million de personnes.  
  • Amélioration des processus de concertation avec la population grâce à une démarche participative (implication des habitants dans l’étude visant à identifier les besoins prioritaires dans les quartiers informels).  
  • Assistance technique visant à renforcer les capacités des structures chargées de la mise en œuvre des travaux, des équipes du SFD, de ses intermédiaires financiers et des micro et petites entreprises (les bénéficiaires finaux).
14/11/2013
Date de début du projet
17/12/2019
Date de fin du projet
60 mois
Durée du financement
Outils de financement
80 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Etat égyptien
Bénéficiaires
la GIZ allemande
l’Union européenne.
Banque européenne d’investissement (BEI)
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.