• logo linkedin
  • logo email
Saint-Pierre-et-Miquelon Port ville Bateau

Traditionnellement dominée par l’activité halieutique, l’économie de Saint-Pierre-et-Miquelon a été durablement touchée par la réduction de sa Zone Economique Exclusive en 1992 ainsi que par l’imposition en 1994 de quotas sur des espèces pêchées. Depuis cette date, aucune activité marchande à l’exception du commerce et de la construction n’a véritablement émergé et l’économie locale repose principalement sur la commande publique et la consommation des ménages.

La réflexion sur les conditions de développement endogène des économies insulaires revêt une acuité toute particulière à Saint-Pierre-et-Miquelon compte tenu de son enclavement et de l’étroitesse de son marché intérieur. L’avenir économique mais aussi touristique de l’archipel se joue en grande partie dans une insertion régionale réussie avec son voisin le plus proche, le Canada.

pdf : 114.72 Ko
disponible aussi en : fr
114.72 Ko (pdf)
téléchargé 7 fois