• logo linkedin
  • logo email
Une électricité plus abondante, plus fiable et moins onéreuse
Afin de favoriser le développement économique du Ghana et du Burkina Faso, le projet renforce le réseau haute tension – notamment au nord du pays - et les capacités de l’opérateur ghanéen en matière de gestion.
Contexte

Les autorités ghanéennes ont engagé dès 2006 une réforme ambitieuse du secteur de l’électricité. Cette réforme a tout d’abord conduit à distinguer, d'une part, les fonctions de production assurées par Volta River Authority (VRA), opérateur historique, et, d'autre part, celles de transport et de distribution assurées par Ghana Grid Company (Gridco), entreprise 100 % publique. Cette réforme s’est ensuite traduite par une évolution du cadre législatif et réglementaire, témoignant d’un appui résolu de l’État : en 2010, les tarifs ont ainsi quasiment doublé, contribuant au redressement financier du secteur, et font désormais l’objet d’une révision trimestrielle indépendante par l’autorité de régulation nationale.

Par cette réforme, les autorités ghanéennes se sont dotées des moyens de mener à bien leur stratégie nationale de soutien à la croissance, qui se traduit par une augmentation soutenue de la demande d'électricité nationale, mais également régionale, qui vise à faire du pays un acteur-clef du marché de l’énergie. Au regard de l’importance des enjeux, l’AFD, présente dans le secteur de l’électricité au niveau régional, a choisi d’accompagner les autorités ghanéennes dans la mise en œuvre de leur stratégie, aussi bien sur les volets de production (financement de la réhabilitation du barrage de Kpong), que de transport, via le présent appui à Gridco.

Descriptif

Le programme se concentre sur :

  • La réalisation des investissements de la section ghanéenne de l’interconnexion Bolgatanga (nord du Ghana) – Ouagadougou (Burkina Faso) destinée à exporter au Burkina-Faso de l’électricité qui sera achetée par la Société Nationale d’Electricité (SONABEL) – cofinancement avec la Banque mondiale (et avec la Banque européenne d'investissement pour la partie Burkina Faso).
  • Le renforcement du réseau d'électricité du Ghana, incluant le remplacement de la ligne de 160 kV existante en une nouvelle ligne haute tension de 330 kV d'une longueur de 535 km reliant Kumasi à Bolgatanga, ainsi que les équipements associés (postes électriques) et la supervision des travaux des actions de renforcement de capacités et mise en place de cellules internes à Gridco dédiées à la mise en œuvre du projet.  
Impacts

Le projet permettra de :

  • développer le réseau national de transport d’électricité et d'améliorer l'accès à l'électricité dans le nord du pays.
  • contribuer au développement économique du Ghana et du Burkina Faso par la mise à disposition d’une énergie plus abondante (augmentation de la capacité disponible au Burkina Faso d’environ 25 %, puis de 50 % après renforcement du réseau ghanéen), plus fiable et moins onéreuse, ainsi qu’à la création à terme d’un réseau électrique maillé et d’un marché régional de l’électricité.
  • renforcer les capacités de Gridco en termes de pilotage financier et de programmation (modèle financier).
16/08/2012
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Secteurs
Kumasi, Bolgatanga
Localisation
Outils de financement
174 000 000
USD soit
141 000 000
Euros
Montant du financement
En cours
État
Gridco (Ghana Grid Company Ltd.)
Bénéficiaires
la Banque Mondiale
l'Union européenne
Cofinanceurs