• logo linkedin
  • logo email
Visuel standard (Ne pas modifier ! A retirer avant de rajouter votre visuel)
Le renforcement de la gouvernance économique et financière est essentiel pour le développement de l’Ouzbékistan. L’AFD accompagne le gouvernement ouzbek dans la mise en œuvre d’un programme de réformes visant à établir un cadre macroéconomique stable et favorable à une croissance durable.
Contexte

Trente ans après l’implosion de l’Union soviétique, l’Ouzbékistan est à la croisée des chemins. Les autorités politiques ont engagé le pays sur la voie d’une double transition, d’une économie dirigée à une économie de marché et d’une économie fermée à une économie ouverte, tout en prévenant les risques de déclassement social et en renforçant l’État de droit.

Les premières réformes, engagées dans le cadre d’une stratégie nationale de développement pour 2017-2021, témoignent du volontarisme du gouvernement ouzbek. L’AFD appuie cette démarche avec un prêt de politique publique qui s’inscrit dans une démarche plus large de trois prêts budgétaires successifs octroyés à la République d’Ouzbékistan. 

Descriptif

Le programme vise à soutenir la mise en œuvre des réformes économiques et financières, en appui à la stratégie de développement 2021-2017 de la République d’Ouzbékistan. Il s’articule autour de 3 axes : 

  • améliorer la collecte, l’analyse et la publication de données macroéconomiques permettant d’éclairer la prise de décision
  • renforcer la gestion des finances publiques et la supervision bancaire pour limiter les risques budgétaires et financiers pesant sur l’État
  • moderniser la gouvernance des entreprises publiques et des partenariats public-privé (PPP) afin d’améliorer la qualité des prestations et de l’investissement public.
Impacts

Les impacts attendus du programme sont : 

  • une dépense publique plus efficace, via la mise en place d’un cadre budgétaire à moyen-terme, d’audits internes au sein des ministères et d’une meilleure supervision des participations financières de l’État
  • une hausse de l’investissement privé, grâce à une réforme de la régulation bancaire qui permettra l’élargissement des outils à la disposition des entreprises pour investir ou épargner
  • de meilleures performances et prestations pour les entreprises publiques, via l’adoption de nouvelles règles sur la gouvernance d’entreprise, afin de limiter les risques portés sur l’État et de responsabiliser les gestionnaires.
22/11/2018
Date de début du projet
Secteurs
Ouzbékistan
Localisation
Outils de financement
150 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
République d’Ouzbékistan
Bénéficiaires
Cofinanceurs