Ouzbékistan

Au cœur de l’Asie centrale, l’Ouzbékistan connait la plus forte croissance économique de la région. Mais le pays reste dépendant de ses exportations de gaz et peine à retenir sa jeunesse qui, en mal d’emploi, émigre en masse. Le défi : diversifier son économie et promouvoir un développement qui profite à tous. Depuis 2015, l’AFD l’accompagne dans cette voie.
Ouzbékistan, ville, Khiva, Minaret
L'AFD et l'Ouzbékistan : diversifier l’économie et donner à la jeunesse les clés de l’emploi
Décor de l'iwan de la Kurinish Khana (Khiva, Ouzbékistan)

Accompagner une croissance verte et solidaire

Madrasa Oulough Begh du Registan, Samarcande, Ouzbékistan

Accompagner une croissance verte et solidaire

L’Ouzbékistan connaît une croissance dynamique depuis une décennie. Il doit néanmoins faire face à une économie peu diversifiée, une demande croissante en énergie, une pauvreté importante et une population très jeune en proie au chômage.

Notre action dans le pays s’articule autour de quatre priorités : 

  • accompagner le développement urbain (eau et assainissement, gestion des déchets, transport, logement social) ;
  • dynamiser l’agriculture ;
  • appuyer la transition énergétique (énergies renouvelables et efficacité énergétique) ;
  • renforcer le secteur privé, créateur d’emplois. 
31,5
millions d’euros engagés
1
agence régionale
2016
1er projet de l’AFD en Ouzbékistan pour moderniser la gestion des déchets à Samarcande

Au cœur de l’Asie centrale, l’Ouzbékistan possède un territoire essentiellement désertique. Voisin du Kazakhstan, du Turkménistan, du Tadjikistan, du Kirghizstan et de l’Afghanistan, c’est la deuxième économie de la région. 

L’Ouzbékistan connait une croissance de 8 % depuis une décennie, grâce à ses exportations de gaz et de produits agricoles. C’est d’ailleurs sur les matières premières que l’économie repose : outre le gaz, le pays cultive plus d’1 milliard d’hectares de coton et exploite métaux et engrais. 

Mais les inégalités sociales restent importantes et la jeunesse, confrontée au chômage et au manque de perspectives, émigre massivement vers la Russie afin d’y trouver un emploi. Les transferts de la diaspora ouzbèke sont d’ailleurs conséquents (2,3 milliards de dollars en 2016).

Le pays doit relever plusieurs défis : diversifier son économie, répondre à la demande croissante en énergie et créer des emplois pour les jeunes Ouzbeks (40 % de la population a moins de 18 ans) tout en préservant l’environnement.

Autorisée à intervenir dès 2011 dans le cadre d’un mandat « croissance verte et solidaire », l’AFD a ouvert un bureau régional à Tachkent en 2015 et lancé son premier projet en Ouzbékistan en 2016. Elle accorde des prêts à l’État, aux institutions publiques et aux acteurs privés.

Carte interactive
Thématiques
Type de financement
Antennes
Filtres

Thématiques

Type de financement

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir la carte de tous les projets