• logo linkedin
  • logo email
Face à une crise énergétique durable, le Pakistan souhaite développer ses ressources hydroélectriques. Au coeur du programme gouvernemental, ce projet a permis la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Jabban (province du Khyber Pakhtounkwa). À la clé : 22 méga watts de puissance supplémentaire sans augmenter l'intensité carbone.
Contexto

Faute d’avoir réalisé les investissements nécessaires depuis plusieurs années, le Pakistan est plongé dans une situation de crise énergétique durable qui conduit à la mise en place de nombreux délestages. Dans le courant de l’été 2008, le déficit de puissance a ainsi atteint près de 5 000 MW alors que la puissance totale installée est de presque 20 000 MW dont 6 500 MW en hydroélectricité. Pour répondre à l’évolution de la demande, le gouvernement pakistanais a élaboré son programme « Vision 2025 ». Objectif : développer les ressources hydroélectriques du pays dont le potentiel est estimé à plus de 54 000 MW. Ce programme, dont la mise en œuvre est de la responsabilité du Water and Power Development Authority (WAPDA), envisage une production hydroélectrique supplémentaire de 9 500 MW en 2016, au travers notamment de cinq grands projets représentant un investissement de quelques 20,3 milliards USD. De nombreux autres projets de taille plus modeste sont envisagés, parmi lesquels celui de la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Jabban qui permettra aux autorités pakistanaises de bénéficier « rapidement » de 22 MW de puissance supplémentaire sans augmenter son intensité carbone.

Descrição

Jabban est une centrale au fil de l’eau située sur le canal Swat, utilisant un dénivelé de 76 mètres pour un débit nominal de 34 m3/s. Elle était hors d’usage depuis novembre 2006, à la suite d’un incendie. WAPDA a saisi l’occasion de cet incendie pour revoir complètement l’équipement de la centrale électrique, avec modification et/ou construction des infrastructures de génie civil nécessaires. Le projet comprenait :

  • le démontage des équipements existants et la démolition de certaines infrastructures de génie civil ;
  • la réhabilitation d’infrastructures en tant que de besoin (prise d’eau), le démontage de trois des cinq conduites forcées et leur remplacement par deux nouvelles ;
  • la fourniture, l'installation et la mise en service d’équipements électromécaniques et d’une sous-station 132 kV, y compris les travaux de génie civil inhérents ;
  • la réalisation d’une ligne de 132 kV sur 3 kilomètres pour se connecter au réseau national.

La production future était estimée à 126 GWh/an.

Impactos
  • Augmentation de la production d’énergie hydroélectrique du pays et rétablissement de la desserte en énergie de la zone de Jabban située dans la province du Khyber Pakhtounkhwa au Sud des FATA (Federally Administered Tribal Areas) ;
  • Évitement d'émissions évaluées à 51 200 tonnes de CO2 par an ;
  • Emploi direct de 500 employés locaux tandis que l’exploitation et la maintenance de la centrale sur 30 ans devraient permettre de faire vivre directement environ 80 personnes et indirectement 500.
26/07/2010
Data de início do projeto
30/09/2013
Data de finalização do projeto
38 MOIS
Período de financiamento
Setores
jabban
Localização
Tipo de financiamento
26 500 000
EUR
Montante do financiamento
Achevé
status
République islamique du Pakistan
Beneficiários