• logo linkedin
  • logo email
En cofinancement avec la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne, l’AFD accompagne la Banque du Liban (BDL) dans le développement d’une offre de financements bancaires en faveur des investissements énergétiques et environnementaux des entreprises à travers un prêt de 30 millions d’euros. Pays important 99 % de son énergie, le Liban souhaite réduire l’utilisation des combustibles polluants et chers que sont le diesel et le fioul. Ce projet soutient les investissements des PME en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.
Contexto

Le Liban ne dispose pas de ressources naturelles en énergies fossiles et importe 99 % de ses besoins énergétiques primaires. Les principaux combustibles utilisés sont le fioul lourd et le diesel, très polluants et chers. Le secteur énergétique au Liban repose sur la production de l’opérateur public Électricité du Liban (EDL).

Ses faiblesses résident principalement dans :

  • l’insuffisance de la production d’électricité par rapport à la demande,
  • le taux élevé de pertes techniques et non techniques,
  • le coût excessivement élevé de l’énergie produite,
  • une tarification inadaptée.

De nombreuses actions ont été menées depuis l’adoption, par les autorités libanaises, du plan stratégique pour le secteur de l’électricité en 2010. Ces actions concernent notamment des investissements en vue de l’augmentation des capacités de production, de transport et de distribution d’électricité. D’importantes réformes sont toutefois encore attendues, et notamment l’augmentation des tarifs de l’électricité. Le prix de vente moyen de l’électricité par EDL est trois fois inférieur à son prix de revient, aucune révision tarifaire n’ayant eu lieu depuis 1994. Par ailleurs, et en raison du recours massif des agents économiques aux groupes électrogènes au fuel, le coût de l’énergie grève toujours autant la croissance et la compétitivité des entreprises.

Descrição

L'apport de l'AFD est destiné à financer des investissements réalisés dans le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique par des PME libanaises. Le prêt bénéficiera à la Banque du Liban qui sera mandatée par le Conseil du Développement et de la Reconstruction pour gérer le programme et mettre les fonds à la disposition d’intermédiaires financiers sélectionnés. La mise en œuvre du projet sera appuyée par une assistance technique destinée aux différents acteurs libanais (Lebanese Center for Energy Conservation, institutions financières, entreprises bénéficiaires). Les investissements ayant trait à la construction de nouveaux bâtiments seront également admissibles, dès lors qu’ils bénéficieront d’un label internationalement reconnu. Une synergie sera par ailleurs recherchée avec les initiatives existantes  des autres bailleurs de fonds intervenant dans le même secteur.

Impactos

Le développement de la production d’énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique permettront d’améliorer la compétitivité des entreprises libanaises et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il est attendu à la fin du programme une réduction minimale de 20 % de la consommation annuelle d’énergie des bénéficiaires finaux (soit 440 GWh/an) et une réduction annuelle des émissions de CO2 de 308 000 tonnes.

17/09/2017
Data de início do projeto
Liban
Localização
Tipo de financiamento
30 000 000
EUR
Montante do financiamento
Banque du Liban
Conseil du Développement et de la Reconstruction
PME libanaises
Beneficiários
Union européenne
Banque européenne d'investissement
Co-financiadores