• logo linkedin
  • logo email
Afin de combattre un chômage composé à 85 % de jeunes de moins de 35 ans, ce projet avait pour but de renforcer les dispositifs existants d’aide à la création d’entreprise et développer une approche coordonnée entre les acteurs publics et privés afin de maximiser les effets de levier et l’impact sur le marché de l’emploi.
Contexto

Le chômage en Tunisie est de plus en plus un chômage de « premier emploi » : 85 % des chômeurs ont moins de 35 ans. La population cherche avant tout à subvenir à ses besoins à travers des emplois stables et des revenus réguliers. Le nombre de demandeurs d’emploi est évalué dans une fourchette comprise entre 700 000 et 1 million d’individus. Le défi que représente la lutte contre le chômage des jeunes est tel qu’il nécessite aujourd’hui une approche coordonnée entre les acteurs publics et privés afin de maximiser les effets de levier et l’impact sur le marché de l’emploi.

Descrição

Ce projet tient compte des nouveaux enjeux de la Tunisie en termes de lutte contre le chômage des jeunes, qui a été un des points d’application essentiels du Plan d’appui à la relance financé par les bailleurs en 2011 et de revendication accrue du secteur privé et de la société civile de participer à l’élaboration ainsi qu’à la mise en oeuvre des politiques publiques.

Ce constat amène à privilégier le développement de nouveaux outils, en particulier la garantie et l’assistance technique. Il faut rapprocher l’offre et la demande : aider les apporteurs de capitaux à mieux cerner le risque PME et aider les PME à crédibiliser leur demande. La double approche consistant en l’abondement du Fonds de garantie Jeunes Créateurs de la Société Tunisienne de Garantie (Sotugar) et la mise en place d’une Facilité d’appui aux initiatives s’appuient sur une meilleure prise en compte du contexte tunisien et sur la volonté de promouvoir les effets de levier avec les pratiques innovantes d’accompagnement initiées par les opérateurs privés/associatifs.

Pour atteindre ces finalités, le projet visait plus spécifiquement à :

  • Consolider les mécanismes de garantie bancaire en Tunisie à travers le soutien à la Sotugar.
  • Faciliter l’accès aux ressources financières (capital investissement/ prêt d’honneur à taux 0 %) pour les primo créateurs et les jeunes repreneurs d’entreprises
  • Renforcer les moyens financiers et techniques des opérateurs privés/associatifs susceptibles d’accompagner les TPE/PME dans leur développement, tant en matière de services financiers que non-financiers : soutien financier aux activités de Carthage Business Angels, Réseau Entreprendre Tunisie et Initiative France.
Impactos
  • Les entreprises créées par les jeunes et garanties par la Sotugar sont viables et participent à la création de richesses (investissement et distribution des revenus).
  • La création d’entreprises devient une option envisageable d’insertion professionnelle pour les jeunes en Tunisie.
  • Les PME créées permettent d’accroître les possibilités d’auto-emploi pour les jeunes diplômés et la création d’emplois pérennes.
  • La pertinence du recours à des structures privées/associatives dans le cadre des politiques publiques en faveur de l’insertion des jeunes et notamment pour la création d’entreprises est démontrée.
06/11/2014
Data de início do projeto
31/12/2017
Data de finalização do projeto
3 ans
Período de financiamento
Tunis
Localização
Tipo de financiamento
1 800 000
EUR
Montante do financiamento
Achevé
status
La Société Tunisienne de Garantie (Saotugr)
Carthage Business Angels
Réseau Entreprendre
Initiative France
Beneficiários