• logo linkedin
  • logo email
Catastrophe en matière de santé publique, l'épidémie Ebola peut devenir une entrave au développement et un facteur d'instabilité dans une région déjà fragile. Grâce à ce projet, la Guinée, deuxième pays le plus affecté par le virus, renforcera les connaissances des risques et les capacités de diagnostic à travers la formation de personnels de santé.
Contexto

L’épidémie de fièvre à virus Ebola, qui touche pour la première fois l’Afrique de l’Ouest, continue de se répandre dans un contexte de faiblesse des systèmes de santé, rendant son contrôle difficile. La Guinée est le deuxième pays le plus affecté, avec 1 825 cas et 1 096 décès au 7 novembre 2014, soit un taux de mortalité de 60 %. La faiblesse du système de santé guinéen et de son financement explique en partie la difficulté des autorités sanitaires à maîtriser cette épidémie ayant nécessité une très forte mobilisation d’acteurs (ONG, organisations internationales, etc.). En termes de traitement, seule l’ONG Médecins sans frontières a été compétente pour intervenir face à cette épidémie. De son côté, l’institut Pasteur de Dakar a assuré le diagnostic pour le centre de traitement de Donka à Conakry. La Guinée s’est dotée d’un plan de riposte national couvrant la période de juillet à décembre 2014, s’élevant à 170 millions de dollars. Ce plan doit interrompre la transmission du virus à de nouveaux foyers en Guinée.

Descrição

La création de deux unités (virologie et entomologie) contribuera à améliorer les capacités de recherche, de veille et de diagnostic du pays face aux situations épidémiques ou endémiques, dans une première phase les arboviroses et les virus des fièvres hémorragiques : fièvre Ebola, fièvre de Lassa, fièvre jaune, fièvre de la vallée du Rift, grippe.

Le succès et la pérennité du Centre de recherche et d’expertise appelé à devenir un Centre Pasteur reposent en grande partie sur la qualité de ses ressources humaines. L’institut Pasteur de Paris et son réseau sélectionnera, avec les ministères de la Santé et de la Recherche, un personnel formé sur place et à l’étranger à travers des échanges de courte et moyenne durée avec des chercheurs et techniciens dans des laboratoires experts du réseau des instituts Pasteur (Dakar, Paris, Abidjan, Cameroun, Madagascar).

Impactos

L’objectif général du programme est de contribuer à interrompre la progression de l’épidémie d’Ebola en Guinée et d’en réduire les impacts sanitaires, économiques et sociaux. À plus long terme, le programme a pour objectif de renforcer les capacités de surveillance et de recherche sur les fièvres hémorragiques en Guinée.

15/10/2014
Data de início do projeto
Conakry
Localização
Tipo de financiamento
4 000 000
EUR
Montante do financiamento
-
Beneficiários