• logo linkedin
  • logo email
L'évaluation du cadre d'intervention sectoriel énergie 2012-2016 est la troisième évaluation de document stratégique de l'AFD. L'objectif est à la fois d'apprécier la stratégie et le portefeuille d’interventions de l'AFD dans le secteur de l’énergie et tirer des enseignements qui nourriront la préparation du prochain cadre d’intervention énergie.
Contexto

Les cadres d'intervention sectoriels (CIS) de l'AFD sont des documents de référence qui décrivent la manière dont l’AFD décline ses interventions dans un domaine donné sur une période de trois à cinq ans. L’évaluation du CIS énergie a pour première finalité l’apprentissage des principaux services concernés par son élaboration et sa mise en œuvre au sein de l’AFD. Elle vise à tirer des enseignements qui nourriront la préparation du cadre d’intervention suivant. L’évaluation doit également contribuer à améliorer le suivi des résultats des interventions en lien avec les objectifs du CIS. Elle contribue, en outre, à rendre compte de la mise en œuvre et des résultats de développement auxquels le CIS énergie contribue.

Objectifs

Cette évaluation vise à apporter des éléments de réponse sur la pertinence du positionnement stratégique et des objectifs définis dans le CIS énergie (le discours), sur l’adaptabilité du CIS énergie à l’évolution du contexte, sur son efficacité en tant qu’outil (de pilotage, de cadrage, d’influence) et sur l’efficacité des interventions du CIS énergie en terme de résultats de développement.

Méthode

L'évaluation a été confiée au consortium EY-Econoler. Elle s'est appuyée sur la note de cadrage méthodologique qui précise en quoi consiste une évaluation de cadre d'intervention. La note méthodologique propose une approche permettant d’évaluer le CIS en tant que processus et discours mais également les effets de ce discours notamment sur le portefeuille d’interventions. La note apporte également des éléments sur la prise en compte du décalage temporel entre discours et portefeuille d’intervention. L’appréciation des effets des interventions a été limitée par les faiblesses relevées dans le suivi des résultats des interventions et le faible nombre d’évaluations de projets disponible.

Résultats

Dans l’ensemble le CIS a proposé une lecture pertinente et originale des enjeux de son époque, traduisant la position originale de l’AFD (en particulier avec un discours fort sur l’accès à l’énergie et la sécurisation des systèmes énergétiques), tout en étant globalement en ligne avec les discours donnant la priorité aux énergies renouvelables (EnR) formulés par ses pairs et par la communauté internationale sur la période. L’AFD n’affiche toutefois pas un positionnement fort sur les sujets d’efficacité énergétique (EE), cette dimension étant intégrée au sein de l’axe stratégique ED. Le rôle d’impulsion du CIS sur l’EE a été moins marqué que sur les autres sujets, tels que l’accès à l’énergie ou les EnR, sur la période 2012-2016.

Le CIS est reconnu en interne pour son rôle structurant dans l’orientation des interventions dans le domaine de l’énergie. Les mutations pertinentes mises en avant dans le CIS ont pu être approchées efficacement sur le terrain, notamment grâce à des procédures souples et un discours fort. En parallèle, la formulation des objectifs du CIS a permis une souplesse suffisante pour s’adapter aux mutations survenues sur la période, y compris celles qui n’avaient pas pu être anticipées dans le CIS.

Le Groupe AFD sur la période a cherché à adapter ses modes de faire, comme l’ont fait les autres bailleurs, au paysage financier et aux besoins des acteurs, en cherchant en particulier à développer des outils permettant d’exercer un effet de levier sur la mobilisation du secteur privé. Les principaux manques d’outils financiers adaptés ressortant des analyses concernent l’accès à l’énergie et l’efficacité énergétique.

Le rôle et l’efficacité du CIS pour gérer la transversalité relative au secteur de l’énergie s’avèrent relativement limités, que ce soit au niveau de son processus d’élaboration ou de l’impulsion d’approches transversales et concertées entre divisions. Le fait que le discours du CIS 2012-2016 soit construit autour du secteur électrique (production, transport, distribution, consommation), sans proposer une vision transverse des enjeux et usages énergétiques, est de nature à accentuer cette limite.

Le rôle du CIS pour orienter la production de connaissance en interne n’est pas affirmé et son efficacité dans ce domaine n’est pas confirmée. Par ailleurs, le processus de capitalisation et d’évaluation sur les interventions menées semble insuffisamment dimensionné par rapport aux enjeux.

Enseignements

Les évaluateurs recommandent de renforcer la lisibilité du document et d’améliorer sa diffusion, notamment en externe. Ils préconisent d’améliorer et d’enrichir les outils de suivi du cadre d’intervention, qu’il s’agisse d’améliorer la fiabilité et l’exhaustivité du suivi des dimensions financières, ou de renforcer le suivi des dimensions non financières du portefeuille énergie de l’AFD. La révision du cadre d’intervention énergie doit être une opportunité pour promouvoir une approche transversale autour de l’énergie. Il pourra s’agir, en particulier, d’aborder le secteur de l’énergie dans sa globalité et en tenant compte de l’ensemble des usages, et d’identifier de façon plus approfondie les recoupements structurants avec les autres secteurs d’intervention de l’AFD. Les évaluateurs recommandent de renforcer la fréquence et le contenu des évaluations dans le secteur de l’énergie et d’améliorer la capitalisation des connaissances et expériences. Enfin concernant les modes de faire de l’AFD, ils recommandent de créer des outils de financement early stage et de soutien à l’innovation ; de capitaliser sur l’outil SUNREF et de l’étendre à d’autres type de projet ; et de renforcer les interventions en appui aux politiques publiques de transitions énergétiques notamment au travers de prêts de politique publique.

 

Consultez la synthèse du rapport d'évaluation sur ce projet.

15/06/2016
Data de início do projeto
15/10/2017
Data de finalização do projeto
1 an et 4 mois
Duration of the program
Setores
Multi-pays
Localização
Achevé et évalué
status

Contact : Karen Rousseau, chargée d'évaluation (rousseauk@afd.fr)