• logo linkedin
  • logo email
Les accords de paix signés en novembre 2016 offrent une occasion unique de mettre fin à un conflit vieux de 52 ans entre la guérilla des FARC et le gouvernement colombien. Et une occasion de traiter des questions collectives de développement et de gouvernance démocratique, à l’origine même du conflit : réforme agraire, lutte contre les inégalités entre villes et campagnes, inclusion socio-économique et alternatives aux cultures illicites, liberté d’expression politique comme alternative à la lutte armée.
Contexto

Le conflit armé en Colombie a fait près de 220 000 morts et 6 millions de déplacés. Les zones rurales ont été particulièrement impactées : elles ont subi de longs épisodes de violences et ont vu le développement d’activités illicites (notamment la culture et le trafic de stupéfiants ou l’activité minière). 

La durabilité de la paix dans le pays dépendra essentiellement de la bonne mise en œuvre des accords au cours de la période de « post-conflit » évaluée à 15 ans. En cette période décisive, se jouent à la fois la construction de la souveraineté de l’État sur le territoire, notamment dans les zones les plus affectées par le conflit, le rééquilibrage entre les territoires ruraux et urbains, la réduction des inégalités femmes/hommes, le développement des infrastructures nationales, la transformation de l’appareil productif et une prise de conscience sur la nécessité de protéger un environnement naturel d’une grande diversité. 

Le défi du gouvernement est de sortir du cercle vicieux qui frappe la campagne colombienne : le conflit est en partie responsable des inégalités entre les territoires et se nourrit de l’existence de ces inégalités. L’enjeu de l’inclusion sociale sera déterminant pour le succès de la mise en œuvre des accords de paix, un pays inégal étant plus susceptible de retomber dans le cycle de la violence. 

Descrição

Le soutien de l’AFD à la Colombie consiste en un prêt budgétaire accordé au gouvernement. L'objectif : soutenir le développement rural intégral post-conflit. Le projet prévoit un dialogue de politique publique pluriannuel (2017-2020) entre l’AFD et les entités du gouvernement en charge de mettre en œuvre l’accord de paix, et un programme de coopération technique qui s'articule autour de trois axes :

  • Accès aux terres et sécurisation foncière
  • Accompagner la mise en œuvre efficace des Programmes de développement territoriaux (PDET)
  • Appuyer le développement de projets productifs

Pour la mise en œuvre du programme de coopération technique, il est prévu de mobiliser l’Agence pour le développement de la coopération internationale dans les domaines de l'agriculture, de l'alimentation et des espaces ruraux (ADECIA) et de renforcer l’Agence de rénovation du territoire, créée en 2015 par le gouvernement colombien pour intervenir dans les territoire priorisés par le gouvernement dans le cadre du post-conflit.

Impactos

Le programme contribuera à : 

  • sécuriser et faciliter l’accès au foncier des exploitants agricoles familiaux
  • réduire les inégalités entre zones rurales et urbaines en améliorant durablement les conditions de vie des populations rurales
  • et investir dans le développement rural intégral de façon prioritaire dans les zones les plus touchées par le conflit.
22/12/2017
Data de início do projeto
Colombie
Localização
Tipo de financiamento
200 500 000
EUR
Montante do financiamento
En cours
status
République de Colombie
Beneficiários
  • sur le même thème