• logo linkedin
  • logo email
Pour sa première opération souveraine avec la République d’Arménie, l’AFD finance la construction du réservoir de Vedi dans la plaine d’Ararat et des ouvrages associés afin d’améliorer et de sécuriser l’irrigation des terres et ainsi d’améliorer les conditions de travail et d’augmenter la productivité des exploitants agricoles de la région.

Contexto

L’agriculture est un secteur stratégique pour l’État arménien, tant sur plan économique (22 % du PIB), social (l’agriculture emploie 40 % de la population active) que stratégique (sécurité alimentaire). Cependant il souffre d’un déficit de financement et les producteurs et filières sont faiblement structurés. La production agricole irriguée représente 80 % de la production agricole totale. L’efficience des systèmes d’irrigation est donc essentielle pour améliorer la productivité de l’agriculture. Les infrastructures d’irrigation, héritage de la période soviétique, sont aujourd’hui dégradées et très consommatrices en énergie.

Par ailleurs, la baisse des précipitations ces dernières années, ainsi que la forte croissance de l’aquaculture, ont conduit à un accroissement des prélèvements sur le lac Sevan et sur la nappe, avec des impacts écologiques négatifs, sans parvenir à satisfaire la demande totale pour l’irrigation. Dans ce contexte, l’AFD a été sollicitée par les autorités arméniennes pour contribuer à la sécurisation des réserves en eau et à l’amélioration des systèmes d’irrigation du pays à travers le financement de la construction du réservoir de Vedi.

Descrição

Le projet vise à sécuriser les ressources en eau et à renforcer les capacités des acteurs du secteur. Il est articulé autour de deux volets :

  • la construction du réservoir de Vedi destiné à capter 29 millions de mètres cubes de ressources en eau, à assurer l’irrigation gravitaire dans la plaine et à réduire la consommation d’énergie de 12,2M kWh par an
  • et la réhabilitation, la modernisation et l’extension du périmètre irrigué sur 3200 ha. 

En complément du prêt, une subvention de 10 millions d'euros de l’Union Européenne a été déléguée à l’AFD pour financer un projet de développement de l’agriculture irriguée dans les régions d’Ararat et d’Armavir. L’objectif de ce projet est de permettre que l’amélioration de l’utilisation des ressources en eau se traduise en gains réels de productivité pour les agriculteurs. Cela se traduira notamment par :

  • des appuis institutionnels apportés au niveau local et national au Comité d’État pour l’eau et au ministère de l’Agriculture
  • l’amélioration des services de conseils aux agriculteurs
  • et la mise en place d’outils financiers innovants pour favoriser le remembrement foncier, faciliter l’accès aux financements des agriculteurs, investir dans les systèmes d’irrigation et appuyer la création de coopératives.
Impactos

Ce projet d’irrigation revêt une importance stratégique pour le développement agricole et économique de la région d’Ararat : la construction du réservoir et des infrastructures associées permettra d’améliorer les conditions de travail et la productivité de 4500 exploitations agricoles. En levant les contraintes relatives à la pénurie d’eau, au mauvais état du réseau et à son coût élevé de fonctionnement (très énergétivore), le projet devrait renverser la tendance à la déprise de l’agriculture dans la plaine d’Ararat.

En outre, il permettra le retour à la culture des terres abandonnées, l’accroissement de leur productivité et par conséquent l’augmentation des revenus des agriculteurs. Enfin le projet renforcera le cadre de gouvernance en matière d’irrigation agricole en valorisant des pratiques plus économes en énergie et en ressources naturelles.

01/01/2015
Data de início do projeto
01/01/2021
Data de finalização do projeto
20 ans
Período de financiamento
Région d’Ararat / Vedi
Localização
85 000 000
EUR
Montante do financiamento
En cours
status
République d'Arménie
Beneficiários
Union européenne
Co-financiadores

O conteúdo desta ficha de projeto é da exclusiva responsabilidade da AFD e não reflete necessariamente as opiniões da União Europeia.