Netcare Hospital, le plus grand groupe hospitalier d'Afrique du Sud, mène un ambitieux programme d'efficacité énergétique dans ses établissements à travers le pays. De quoi réduire le bilan carbone de l’entreprise tout en dégageant des économies.

Andre Nortje est toujours très enthousiaste à l'idée d'emmener ses visiteurs sur le toit de l’hôpital Pretoria Est, dans la capitale sud-africaine. Il faut dire que l’endroit vaut le coup d’œil avec ses 3 096 panneaux solaires alimentés par un ensoleillement exceptionnel de 8,6 heures par jour. 
« En moyenne, 30 % de la consommation énergétique de l'hôpital est produite par des panneaux solaires photovoltaïques, explique Andre, ingénieur en énergie au sein du groupe Netcare Hospital. Cependant, entre 12 et 14 heures, les panneaux solaires nous permettent de répondre à 80 % des besoins énergétiques de l’établissement. »

Un engagement de longue date

Netcare s'est engagé dans son premier projet pilote d'efficacité énergétique en 2012, au moment où le groupe hospitalier recherchait des moyens de réduire son empreinte carbone tout en diminuant sa facture d'électricité. La société devait trouver le juste équilibre entre rentabilité et préoccupations environnementales : « Mesurer, c'est savoir. Nous avons donc commencé à mener des recherches et à analyser les données afin de déterminer si nous pouvions améliorer notre efficacité énergétique en installant des panneaux solaires photovoltaïques », résume l’ingénieur. 

Afrique du Sud, Netcare, Frisone
Afrique du Sud, Netcare, Frisone
Climatisation et sobriété énergétique 

L'hôpital Pretoria Est de Netcare a également installé un système de ventilation et de climatisation à faible consommation d'énergie (voir photo ci-contre). Celui-ci utilise des pompes pour déplacer la chaleur d'un endroit destiné à être rafraîchi vers un endroit à réchauffer. Ce système permet de réduire la quantité d’énergie nécessaire pour refroidir les salles d'opération et chauffer l'eau.

Par ailleurs, 130 000 ampoules ont été remplacées par des ampoules basse consommation, comme des ampoules led et des tubes fluorescents T5. Ce seul changement a permis à Netcare d'économiser 22 millions de rands (1,2 million d'euros) par an. 

La lutte contre le réchauffement climatique en ligne de mire

« Alors que nous avons augmenté le nombre de lits de 10 % depuis 2013, nous avons réduit notre consommation énergétique totale de 7 %. Soit une économie d’énergie totale de 17 % depuis 2013 », calcule avec fierté Jacques du Plessis, directeur général de la division hôpitaux de Netcare. Plus tôt cette année, Netcare a participé au 2020 Health Care Climate Challenge, où le groupe a remporté quatre Climate Champion Awards décernés par le réseau Global Green & Healthy Hospitals.

« Nous nous efforçons de devenir un modèle de durabilité dans le secteur de la santé sud-africain. Nous voulons à terme alimenter nos installations par le biais de sources d’énergie renouvelable, mais aussi réduire les déchets médicaux et la consommation d'eau grâce à des systèmes de traitement des eaux grises et usées, égrène le directeur. Nous souhaitons réduire au maximum notre empreinte carbone pour répondre au principal objectif de la COP21 : contenir le réchauffement de la planète. » À l’hôpital comme ailleurs, l’urgence climatique est dans toutes les têtes. 


LIRE AUSSI :

Jean Jouzel : « Il n’est pas trop tard pour le climat »

Finance climat, retrouver l'esprit de la COP21

Burkina Faso : le soleil brille sur Zagtouli
 

Afrique du Sud, Netcare, Frisone
© Chiara Frisone / AFD

 

SUNREF, vers un futur plus vert

SUNREF est l’un des outils innovants développés par l’AFD pour favoriser l’émergence d’une finance verte adaptée aux besoins des acteurs économiques des pays en transition. Il doit permettre aux institutions financières locales de se mobiliser pour lutter contre le changement climatique. 

À travers un appui financier et un soutien technique, SUNREF accompagne l'évolution des pratiques des acteurs financiers pour faciliter l’accès à une énergie verte et favoriser la gestion durable des ressources naturelles. Les experts de l'assistance technique interviennent sur l’évaluation globale du projet : identification des opportunités d'investissement, conception, sélection des technologies les plus adaptées et suivi des impacts environnementaux et sociaux. Avec un but final : garantir le développement d’une économie sobre en carbone et permettre aux acteurs économiques de s’adapter à cette transformation.

Grâce à SUNREF (Sustainable Use of Natural Resources and Energy Finance), 50 projets d'appui aux institutions financières pour l'adoption d'un modèle de développement plus durable ont déjà été mis en œuvre. Ces projets représentent 20 % des investissements de l’AFD dans le secteur de l’énergie entre 2012 et 2015 et 15 % de ses investissements dans le secteur du climat en 2016.