• logo linkedin
  • logo email
L’instrument commun créé par la Caisse des dépôts et l’AFD en 2016 prend une participation stratégique dans une entreprise sud-africaine de réseau de fibre en accès ouvert. Il s’agit d’un secteur pilote de la croissance économique en Afrique qui a un impact social en facilitant l’accès à un Internet rapide et abordable.
logo STOA


Metro Fibre est un opérateur sud-africain de réseau de fibre en accès ouvert (open access). C’est un nouvel acteur à fort potentiel de croissance sur les marchés de la fibre à l’abonné (Fibre-To-The-Home ou FTTH) et de la fibre aux entreprises (Fibre-To-The-Business ou FTTB)

Créée en 2010, Metro Fibre a débuté son activité par la fourniture de connexion en fibre optique à des moyennes et grandes entreprises sud-africaines. En 2015, Metro Fibre a lancé son offre de service FTTH ciblant les quartiers nord de Johannesburg et de Pretoria. Depuis, le nombre de foyers raccordés a connu une croissance annuelle de 216 % et celui des foyers connectés une croissance de 151 %.

Un secteur pilote

En novembre 2017, les actionnaires et l’équipe de direction de Metro Fibre ont initié un programme d’investissement qui permettra à la société d’investir plus de 2 milliards de Rand sud-africains dans son cœur de réseau afin d’améliorer son offre. Les actionnaires actuels, y compris Sanlam Life Insurance Limited – au travers de sa division Sanlam Private Equity – et African Rainbow Capital Investment Limited ont consenti à accepter des fonds propres additionnels et à accueillir un nouvel actionnaire au sein de Metro Fibre. STOA a saisi l’opportunité.

« Le secteur des télécommunications est un secteur pilote de la croissance économique en Afrique et a un impact social direct à travers la facilitation de l’accès à un Internet rapide et abordable, précise Marie-Laure Mazaud, directrice générale déléguée de STOA. Nous nous réjouissons de l’opportunité de soutenir l’équipe de direction afin que Metro Fibre puisse atteindre une taille critique et fournir un service de connectivité de premier plan aux foyers et entreprises dans le pays. »

STOA poursuit son chemin

Il y a un fort besoin de financements des infrastructures durables, notamment en Afrique. Or, l’offre existante des investisseurs en fonds propres demeure insuffisante face à ces besoins… STOA a été créée pour y répondre. C’est une société anonyme détenue par la Caisse des dépôts et l’AFD dont l’objet est d’investir en fonds propres et quasi fonds propres, notamment en Afrique, dans les secteurs de l’énergie, des télécommunications et du transport. 

STOA s’inscrit dans la stratégie commune définie par la charte d’alliance, signée le 6 décembre 2016 à Paris, entre l’AFD et la CDC. Elle illustre la volonté commune des deux groupes d’accompagner les transitions énergétique et écologique, numérique, territoriale et démographique.

Depuis sa création, STOA a déjà pris des participations dans un projet hydroélectrique de référence au Cameroun et dans une plateforme éolienne en Inde

 

lrie aussi

En Afrique du Sud, le chemin de l'égalité passe par les communautés

En Afrique du Sud, l'hôpital soigne son empreinte carbone

Six choses à savoir sur le One planet Summet de Nairobi