• logo linkedin
  • logo email
Ce projet mis en oeuvre à Niamey et dans sa banlieue Est, labellisé Alliance Sahel, vise à réintégrer dans le système éducatif formel de jeunes filles et garçons déscolarisés et non scolarisés, et à renforcer le rôle des autorités éducatives dans leur prise en charge.
Contexto

Le Niger fait face à une forte pression démographique avec une croissance de 3,8 % en 2017, un taux parmi les plus élevés au monde et une population dont 70 % a moins de 25 ans. Cette situation expose la jeunesse nigérienne à un risque d’exclusion important. L’abandon ou le décrochage scolaire étant souvent la première expérience d’exclusion d’un jeune, qui intervient tôt dans la scolarité mais marque durablement son parcours de vie.

Outre la pauvreté, le Niger enregistre le taux d’analphabétisme le plus élevé de la sous-région (69 %). Le taux d'achèvement au primaire de 62,2 % dont 53,5 % pour les filles, la part de jeunes en décrochage scolaire ou exclut du système est estimée à 2,2 millions en 2016. Pour faire face à cette situation, l’État a choisi d’externaliser l’éducation non formelle en confiant aux organisations de la société civile la mise en oeuvre de programme de remédiation tout en assurant un encadrement.

Le soutien de l’AFD pour la mise en place de classes passerelles est une réponse complémentaire aux appuis apportés par l’agence dans des programmes de plus grande ampleur directement mis en oeuvre par le gouvernement nigérien.

Descrição

L’AFD et l’ONG Aide et Action accompagneront la réintégration de 1500 à 2000 jeunes de 9 à 14 ans dans l'éducation formelle (primaire et collège) ou dans des centres de formation professionnelle, à travers la mise en place de classes « passerelles ». Les capacités des organisations de la société civile seront renforcées pour leur permettre de jouer efficacement leur rôles d’alerte, de mobilisation sociale, de promotion et de diffusion d’approches innovantes, et de bonnes pratiques auprès des institutions éducatives.

Des actions de plaidoyer seront également menées auprès des autorités éducatives, aux niveaux national, régional et communal, pour renforcer la prise en charge des jeunes déscolarisés et non scolarisés.

Impactos

Le projet contribuera à la lutte contre la marginalisation et l’exclusion de 1500 à 2000 filles et garçons de 9 à 14 ans de 4 communes de Niamey et de 3 communes de Kollo dans la banlieue de Niamey. L’éducation et la formation, en tant qu’investissement sur le capital humain, présentent un taux élevé de rentabilité économique à moyen et long termes.

01/10/2018
Data de início do projeto
Niamey
Localização
Tipo de financiamento
1 000 000
EUR
Montante do financiamento
En cours
status
République du Niger
Beneficiários