Afin de répondre aux besoins alimentaires croissants de la Guinée, l’AFD apporte un appui historique au développement de la filière riz de mangrove avec un mode de mise en valeur durable et 100 % écologique, tout en permettant aux ménages de continuer à diversifier leurs activités.
Contexte

Véritable enjeu de sécurité alimentaire et de lutte contre la pauvreté, le soutien à la production et à la commercialisation en quantité et en qualité du riz (alimentation de base) représente un défi majeur pour les populations guinéennes. Prenant conscience de la complexité de la mangrove et de la nécessité de la valoriser tout en préservant cet écosystème vital, l’AFD et ses partenaires ont adopté une démarche itérative au plus proche des besoins des paysans pour le développement du riz de mangrove.

Descriptif

Production entièrement biologique, la riziculture de mangrove repose sur un système traditionnel fondé sur une alternance d’entrée d’eau de mer et d’eau douce dans les parcelles, permettant un maintien de la fertilité des sols sans apport d’engrais. L’AFD apporte son appui au gouvernement guinéen depuis plus de vingt ans pour le développement de la filière riz de mangrove. Le projet a eu pour objectif : la réalisation d’aménagements hydroagricoles pour sécuriser la production rizicole et augmenter les rendements des cultures ; ainsi que la structuration de la filière riz de mangrove par un appui transversal aux organisations de producteurs. La maîtrise d’ouvrage a été confiée à la Direction du génie rural (ministère de l’Agriculture) et le projet a associé de nombreux opérateurs et partenaires (ONG, bureaux d’études, structures nationales de recherche et de vulgarisation agricole, PME…). Au-delà d’un objectif simple d’augmentation des rendements en riz dans les parcelles ou d’aménagements hydroagricoles primaires, les différents projets qui se succèdent depuis vingt-cinq ans se sont attachés à renforcer les capacités des structures nationales et locales et à intégrer de nouvelles approches, notamment autour de la gestion et de la maîtrise de l’eau à la parcelle.

Impacts

Amélioration des revenus des populations de la basse Guinée (zone côtière) ; Garantie de la durabilité de l’écosystème mangrove ; Appui à la structuration de la filière riz de mangrove. Depuis une vingtaine d’années, 7519 hectares ont été aménagés dont 2256 par ce projet. Il a touché 1450 usagers directs des périmètres et près de 10 000 bénéficiaires associés. Depuis 2007, le projet a permis la production de près de 20 000 tonnes de riz.

08/05/2007
Date de début du projet
31/12/2015
Date de fin du projet
6 ans y compris la phase additionnelle démarrée
Durée du financement
Conakry, ministère de l’Agriculture, Direction nationale du génie rural
Localisation
Outils de financement
14 000 000
EUR
montant du programme
République de Guinée
producteurs locaux du riz en zone de mangrove
Bénéficiaires