• logo linkedin
  • logo email
À l’occasion de la conférence « Accès à l’énergie au Sahel » de l’Alliance Sahel, organisée à Paris les 9 et 10 octobre par l’Agence française de développement et la Banque mondiale en partenariat avec la facilité ARE SCALE UP de l’Union européenne, l’AFD revient sur cinq de ses projets emblématiques dans chacun des pays du G5 Sahel.
Burkina Faso
© Erwan Rogard / AFD

1Burkina Faso 

Au Burkina Faso, l’AFD travaille avec la SONABEL, l’opérateur national, en subventionnant le raccordement des habitants au réseau électrique. 

Le taux d’accès à ce réseau est extrêmement bas : la SONABEL ne compte que 27 000 clients dans la zone du projet, au nord du pays. Grâce à une subvention de 3 millions d’euros apportée par l’AFD à la SONABEL, cette dernière est en mesure de proposer des branchements à prix promotionnel, les réductions pouvant aller jusqu’à 80 % du coût du branchement initial pour les tarifs sociaux. 

Jusqu’à 30 000 clients devraient pouvoir bénéficier de cette promotion. Cette opération est complémentaire des autres opérations d’électrification réalisées par l’AFD au Burkina Faso, le long des lignes à haute tension qu’elle finance.

 


Lire aussi : 

Accès à l’énergie au Sahel : testez vos connaissances avec notre quiz ! 

L'étude Les enjeux de l'universalisation de l'électrification

Sélection d’une partie des 800 projets engagés d’ici 2022 par l’Alliance Sahel


 

Mali
©  Harandane Dicko / AFD

2Mali 

Au Mali, l’AFD agit pour le passage à l’hybride (énergie solaire associée à l’énergie thermique) de la production de centrales thermiques et l’extension de mini-réseaux associés. 

Le projet de Production hybride et accès rural à l’énergie (PHARE) est porté par l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et l’électrification rurale (AMADER). Financé par l’Union européenne (18 M€), l’AFD (20 M€) et l’État malien (1 M€), il vise à soutenir le développement économique et l’amélioration du bien-être des populations dans les zones rurales du Mali. 

Comment ? En favorisant l’utilisation de ressources énergétiques renouvelables et en renforçant l’implication du secteur privé dans l’accès à l’électricité en zones rurales. L’objectif global du projet consiste en la fourniture d’un service électrique fiable, abordable et pérenne à environ 156 000 personnes situées dans des localités rurales isolées du Mali. Il favorise ainsi la croissance des activités économiques, améliore le fonctionnement des infrastructures sociales et les conditions de vie des populations. 

 


Lire aussi : Les solutions hors-réseau : l’avenir de l’énergie en Afrique (Le Monde Afrique)



 

Mauritanie
© Félix Vigné / AFD

3Mauritanie

En Mauritanie, l’AFD soutient l’électrification de trois wilayas dans le Sud-Est, sur les 13 régions que compte le pays, grâce à des mini-réseaux mis en place dans le cadre de la nouvelle loi sur les partenariats public-privé.

Le projet d’électrification rurale au sud-est de la Mauritanie (RIMDIR Énergie) contribue à la stratégie du ministère mauritanien en charge de l’énergie ; il est mis en œuvre par la Société mauritanienne d’électricité, la SOMELEC. Ce projet vise à développer l’accès à l’énergie dans trois provinces du pays frontalières avec le Mali et isolées du réseau national par la promotion d’un nouveau modèle de délégation de service public et d’électrification par mini-réseaux. Ceux-ci sont dotés de batteries et alimentés à 95 % par l’énergie solaire, et à 5 % seulement par l’énergie thermique. 

Le projet, financé par l’Union européenne et l’AFD via une subvention de 11,6 millions d’euros, fournira à terme un service électrique abordable et fiable à environ 3 100 ménages – soit environ 18 600 personnes – dans une trentaine de localités. Il favorise la croissance des activités productives, notamment agricoles, et lutte contre la pauvreté et l’exode rural. 

 

 


Lire aussi : L’électrification de l’Afrique doit privilégier les initiatives public-privé ambitieuses (Le Monde Afrique)


 

Niger
© Philippe Guionie / AFD

4Niger

Au Niger, l’AFD s’engage avec l’Union européenne aux côtés de la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC) pour donner accès à l’électricité à 60 000 foyers, par extension du réseau.

Le déficit en énergie électrique constitue une des plus fortes contraintes à la croissance du Niger. L’amélioration de l’accès à une énergie électrique fiable et de qualité constitue donc une priorité nationale pour promouvoir la croissance économique et réduire les inégalités sociales au Niger.

Le projet Extension des réseaux de la NIGELEC vise à étendre la desserte électrique à 14 nouveaux quartiers de la capitale, Niamey, à 30 nouveaux chefs-lieux de communes rurales et 88 nouveaux villages. Il prévoit également l’arrêt de la production de neuf centrales diesel et doit contribuer à l’amélioration de la situation financière de la NIGELEC. 

Ce projet est cofinancé par l’AFD à hauteur de 30 millions d’euros et par l’Union européenne à hauteur de 11 millions d’euros. Il fera bénéficier de l’accès à l’électricité à 315 000 personnes à Niamey et à 114 100 personnes dans les localités rurales, améliorant ainsi leurs conditions de vie.

 

Tchad
© DR

5Tchad

Au Tchad, l’AFD accompagne la Société nationale d’électricité (SNE) et la soutient dans l’amélioration de ses performances opérationnelles.

Les diagnostics technique, financier et organisationnel financés par l’AFD au bénéfice de la SNE en 2017 ont permis d’élaborer conjointement avec les autorités tchadiennes un plan d’actions prioritaires pour la modernisation de l’entreprise. 

L’objectif est d’améliorer ses performances opérationnelles en l’accompagnant spécifiquement dans le développement des capacités de ses agents, la restauration de son équilibre financier, le renforcement de son réseau de transport électrique et l’amélioration de son cadre de gouvernance.

En cours de lancement, ce programme d’appui d’urgence, d’un montant total d’un million d’euros, vise le déploiement de premières actions à très court terme, de manière à travailler parallèlement avec la SNE à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un programme d’appui structurant pour une enveloppe d’environ 5 millions d’euros sur plusieurs années.


Tout savoir sur l'action de l'AFD en faveur de l'accès à l'électricité au Sahel

Articles les plus lus

à lire aussi