• logo linkedin
  • logo email

 

Financé par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par Africalia avec un consortium de partenaires internationaux, le programme Afrique Créative vise à favoriser la structuration de l’écosystème culturel et créatif en accompagnant le développement, le renforcement des compétences et la mise en réseau des entreprises du secteur sur le continent.


L’appel à candidatures, clôturé le 15 août, se donnait pour objectif d'identifier les entrepreneurs culturels et créatifs du Burkina Faso, du Maroc, du Sénégal et d'Ouganda qui prendront part au programme d’accélération d’Afrique Créative.


Au total, 85 candidatures ont été reçues, illustrant la diversité et le dynamisme du champ créatif en Afrique. Après une phase de présélection nationale, une vingtaine de candidats ont été interviewés par le jury final qui s’est tenu à l’AFD durant la troisième semaine de septembre.


Aux termes des délibérations, c’est désormais officiel, les lauréats sont…

  • Angèle DIABANG, qui dirige Karoninka, société de production qui réalise des films très engagés (Sénégal)
  • Fatoumata PINDRA, présidente d’Optimiste Productions, structure reconnue dans la sphère du hip-hop (Sénégal)
  • Sébastien BAZEMO, plus connu sous le nom de Bazem’Se, conçoit une mode éthique et chic (Burkina Faso)
  • Soumaila KANLA, ébéniste fondateur de Kalanexpo, donne une seconde vie au bois mort à travers ses créations design (Burkina Faso)
  • Patricia DEFEVER, fondatrice de la maison d’édition Langages du Sud (Maroc)
  • Brahim EL MAZNED, promoteur de ANYA/Visa for Music, plateforme musicale (Maroc)
  • Elijah KITAKA, fondateur de Fezah App, application qui va révolutionner l’industrie musicale (Ouganda)
  • David MASANSO, qui fait des merveilles dans le domaine de l’animation 3D avec son entreprise Crossroads Digital Multimedia (Ouganda)
  • Daudi KARUNGI, promoteur de Afriart, galerie d’art contemporain qui met en lumière les talents d’avenir (Ouganda)

Grâce à Afrique Créative, les entrepreneurs sélectionnés bénéficieront :

  •  D’un accompagnement technique par des experts nationaux et internationaux via une plateforme en ligne et deux bootcamps résidentiels ;
  •  D’un coaching régulier par deux mentors ;
  •  D’une mise en réseau avec des opérateurs tant culturels qu’issus du secteur privé ;
  •  Et enfin d’une subvention pour accélérer la croissance de leur entreprise, ainsi que d’un accompagnement spécifique à la levée de fonds supplémentaires.

Le programme démarre ce mois-ci avec le premier bootcamp organisé à Ougadougou du 21 au 26 octobre.

Articles les plus lus

à lire aussi