• logo linkedin
  • logo email

Comme de nombreuses infrastructures sanitaires birmanes, le laboratoire national de santé publique (NHL – National Health Laboratory), ancien Institut Pasteur construit en 1903, est aujourd’hui vétuste et ne dispose pas des infrastructures adéquates pour assumer ses fonctions dans des conditions de biosécurité satisfaisantes.

Des risques épidémiques majeurs

À l’instar d’autres pays d’Asie du Sud-Est, la Birmanie doit pourtant faire face à l’émergence de maladies infectieuses et à des risques épidémiques majeurs (dengue, zika, H5-N1…) qu’elle n’est pas en mesure de surveiller ou diagnostiquer dans les meilleures conditions.

C’est pourquoi l’Agence française de développement (AFD) va accompagner pendant quatre ans un projet de réhabilitation et de renforcement des capacités du NHL et du réseau des laboratoires publics birmans. Développé en partenariat avec l’Institut Pasteur et la Fondation Mérieux, ce projet est financé à hauteur de 22 millions d’euros par l’AFD (sous forme de prêt), de 5 millions d’euros par l’Union européenne et de 300 000 euros par la Fondation Mérieux (sous forme de subventions).

Aujourd’hui éclatées dans plusieurs bâtiments au sein d’un même site, les activités du NHL seront concentrées et rationalisées dans une structure moderne qui offrira les conditions de sécurité et d’ergonomie attendues d'un laboratoire national de référence. Le laboratoire public de Mandalay, au centre du pays, bénéficiera quant à lui d’une rénovation légère.

L’utilisation optimale des nouvelles structures permettra également de renforcer les capacités de diagnostic et de recherche appliquée grâce à l’appui de l’Institut Pasteur. Elle sera articulée autour de deux axes principaux : les capacités techniques et organisationnelles du NHL et l’amélioration de ses performances environnementales et sociales.

Un rôle de leadership

Enfin, l’objectif est également de permettre au NHL de remplir pleinement son rôle de leadership au sein du réseau des laboratoires publics de Birmanie. Le programme l'accompagnera dans ses missions de coordination, de supervision, de surveillance et de formation des infrastructures sanitaires du pays.

La cérémonie de lancement s’est déroulée le 27 septembre 2019 en présence notamment de l’ambassadeur de France, de l’ambassadeur de l’Union européenne et du secrétaire permanent du ministère de la Santé birman.


Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Articles les plus lus

à lire aussi