• logo linkedin
  • logo email
Lancée en 2015, l’initiative a présenté ses dernières avancées lors d’une conférence en septembre au Cameroun.

Mobilise Your City poursuit sa route. Lancée en 2015 lors de la COP21 à Paris, cette initiative soutenue par la France, l’Allemagne et l’Union européenne est plus que jamais active quatre ans après.

Elle réunit aujourd’hui 100 villes et 20 pays autour de l’objectif d’encourager les formes de mobilité durables dans les villes des pays en développement, celles qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants, et qui contribuent ce faisant à l’Objectif de développement durable (ODD) n°11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.

Du 17 au 19 septembre, les acteurs africains engagés dans l’initiative ont pu mesurer ses avancées lors de la 3e conférence Mobilise Your City organisée au Cameroun. Les villes de Yaoundé et Douala y ont chacune présenté leur Plan de mobilité urbain soutenable.

 

 

Journée sans voiture

Elles vont ainsi développer dans les années qui viennent des infrastructures encourageant les déplacements à pied : trottoirs élargis, traversées piétonnes plus nombreuses et plus sûres, zones piétonnisées le week-end… « Cela peut sembler une évidence dans certaines régions qui ont abandonné le tout-voiture depuis longtemps, mais ce n’est pas encore la norme dans les villes camerounaises », souligne Benjamin Fouin, chargé de mission à l’Agence française de développement (AFD). « Mais les choses bougent, et Douala organise déjà en novembre sa 2e journée sans voiture. »

Les deux métropoles souhaitent aussi créer des voies de circulation de bus en site propre (séparées du reste du trafic), leur attribuer la priorité aux intersections et mettre en place des stations qui permettent aux usagers d’attendre dans des conditions confortables, mêmes sous les fortes pluies tropicales. Douala, de son côté, veut aussi promouvoir des modes de transport alternatifs, comme les navettes fluviales qui permettent de traverser le fleuve Wouri sans encombrer les voies de circulation routière.

Collecte de données

Des actions de régulation du transport artisanal seront également menées. Des aménagements de stations réservées aux mototaxis, taxis collectifs ou minibus devraient voir le jour, tout comme des centres de formation pour les chauffeurs. La restriction du transport artisanal à certains quartiers fait partie des options envisagées.

La conférence a aussi permis aux acteurs d’échanger sur la démarche de planification dynamique promue par Mobilise Your City. « C’est une démarche qui se base sur une collecte permanente de données (trafic, émissions de GES, occupation des sols) et sur des instruments de gouvernance adaptés et efficaces, ce qui permet de réorienter régulièrement la stratégie afin de l’adapter à l’évolution de la situation dans un contexte d’urbanisation très rapide et difficilement maîtrisable », explique Benjamin Fouin. Elle se différencie d’une démarche de planification classique, qui fait un diagnostic à un instant donné et dresse une feuille de route pour les années à venir de façon rigide.

L’AFD soutient le partenariat Mobilise Your City à hauteur de 20,5 millions d’euros, dont 12 millions sont délégués par l’Union européenne et 2 millions par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

 


Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Articles les plus lus

à lire aussi