• logo linkedin
  • logo email
Le 15 octobre 2019, l'AFD a approuvé le soutien de 14 nouveaux projets de la société civile française pour un montant de près de 10 millions d’euros. Ces subventions vont permettre la mise en œuvre de projets pour un montant global de 17 430 172 euros dans les domaines suivants : santé et protection sociale, éducation, défense des droits de l’homme, développement agricole, éducation au développement et à la coopération internationale.

► Retrouvez l’information complète des décisions de financement du comité ONG de l'AFD en cliquant ici.

Projets de terrain

Ce projet a pour objectif de créer au Guatemala les conditions favorables pour que les jeunes et les femmes du Haut-Plateau Occidental participent au développement de leur région. Le projet permettra de renforcer leurs capacités et d’appuyer les mécanismes de coordination pour qu’ils deviennent acteurs de changement et participent à la vie sociale et politique aux niveaux local et régional. Un plaidoyer national et international sera mené.
Nombres de bénéficiaires directs : 630 personnes dont 115 jeunes (50 % de jeunes filles) âgés de 13 à 29 ans, provenant principalement des zones rurales et autochtones ; 115 femmes provenant des mêmes zones ; 400 personnes assistant aux évènements publics de sensibilisation (femmes, hommes, jeunes, autorités publiques, fonctionnaires). 

  • Santé Sud - Faciliter l’accès aux dispositifs de protection sociale et sanitaire des familles vulnérables, dans la Commune 4 de Bamako, Mali

À Bamako, ville de quatre millions d’habitants dont la taille a doublé en dix ans, les populations urbaines et périurbaines sont de plus en plus vulnérables sur le plan socio-sanitaire. Cela tient à une offre de soins insuffisante au regard de la croissance démographique mais aussi défaillante. Une proportion significative de la population, généralement la plus pauvre, s’abstient de fréquenter les centres de santé communautaires.

Le projet a pour objectif de faciliter l’accès aux dispositifs de protection sociale et sanitaire des familles vulnérables de la Commune 4 de Bamako et d’améliorer la qualité de service des centres de santé communautaire.

Déployé au Bénin et au Burkina Faso, ce projet mené avec les acteurs communaux et institutionnels a pour objectif de démontrer l'impact de l'environnement scolaire sur des apprentissages plus performants pour les élèves. L’'école comme centre de ressources catalyse une offre éducative adaptée aux enjeux et besoins locaux : électrifiée, satisfaisant aux normes de base, ouverte sur le milieu. Elle est porteuse de solutions pour l'intégration des jeunes et des femmes dans un souci de prise de conscience et de responsabilisations des enfants et des acteurs locaux.
 
L’objectif global du projet est de contribuer à améliorer la qualité de l’éducation formelle et répondre aux besoins éducatifs identifiés par les communautés. 

L’AFD acte le renouvellement du cofinancement du dispositif Initiatives OSC en soutien à l’action de la FIDH en matière de protection des défenseur·e·s des droits humains.

Après une première phase d’intervention (2015-2018) ayant permis à la FIDH d’agir en faveur des défenseurs dans le monde, cette seconde phase se déploiera sur 2019-2022 une quarantaine de pays.

L’appui de la FIDH et de ses partenaires en accompagnement des défenseur·e·s des droits humains s’articule autour de deux leviers. Le premier prévoit le déploiement de mesures adaptées de protection urgentes des défenseur·e·s victimes de violations de leurs droits. Le second levier entend jouer sur l’environnement des défenseurs au travers d’appuis au renforcement de leur capacités d’action et d’influence, afin de rendre cet environnement plus favorable (plaidoyer national et international, formation, communication, échanges d’expériences).

Développé au Mali (région de Mopti), au Togo (régions des Savanes et de la Kara), et au Bénin (régions de l’Atacora et de la Donga), ce projet a pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes dans le secteur du bâtiment par le développement d’une offre de formation cohérente avec leurs besoins et ceux des territoires (bâtiment et techniques d’écoconstruction). Il mettra en place un dispositif de suivi-insertion des jeunes, articulé aux dynamiques économiques et aux initiatives locales. 

Le public cible du projet est composé de 200 jeunes de 16 à 25 ans, dont au moins 20 % de jeunes femmes, qui seront formé·e·s, de 250 jeunes qui bénéficieront du suivi-insertion post-formation et de plus de 100 artisan·e·s locaux·les·qui bénéficieront d’actions d’appui et/ou d’un renforcement de capacités.

  • Solthis – Promotion des droits à la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents, Niger

Ce projet a pour objectif l’amélioration de l’accès des jeunes aux droits à la santé sexuelle et reproductive (DSSR) au Niger. Il propose une approche fondée sur le renforcement à la fois de l’offre de soins et de la demande en matière de droits à la santé sexuelle et reproductive, tout en contribuant au renforcement des capacités d’agir et à l’autonomisation des jeunes. Le projet cible les zones de Niamey et de Maradi, et déploiera également une activité de plaidoyer à l’échelle nationale. 

Ce projet a pour objectif la promotion des pratiques physiques et sportives dans le but de développer les valeurs véhiculées par le sport, de renforcer la cohésion sociale et territoriale, de favoriser l’émancipation des jeunes Palestiniens, et in fine de renforcer la résilience de ses habitants, notamment des enfants, des jeunes, des femmes et des personnes en situation de handicap.

Globalement, le projet profitera à 30 000 élèves et 2 400 personnes, enfants, jeunes et adultes en situation de handicap.


Projets d’intérêt général

  • CartONG – Renforcer la gestion numérique des données programmes des OSC

Créée en 2006 dans le but d’apporter des outils pour améliorer l’efficacité de l’action des ONG, CartONG est une association qui crée et développe des outils cartographiques et numériques. Quel que soit le secteur d’intervention (santé, aménagement urbain, eau, gestion et protection des ressources naturelles, mobilités des populations, agriculture), de tels outils occupent une place croissante dans la conception, la mise en œuvre et le suivi des opérations de terrain des OSC. 

Ce projet de structuration du milieu associatif a pour objectif de proposer aux OSC un ensemble de services et d’outils pour les aider à mieux utiliser ces techniques : états des lieux et diagnostics des pratiques, formations, études de cas, conception et mise à disposition de méthodologies et de solutions techniques, partage et diffusion de connaissances et d’outils, accompagnement stratégique et managérial.

Premier réseau associatif du commerce équitable en France, la Fédération Artisans du Monde et les 132 implantations locales du réseau mènent sur l’ensemble du territoire des actions de sensibilisation, d’éducation et de mobilisation citoyenne à destination du grand public.

Le volet pédagogique du projet comprend des campagnes de sensibilisation, des échanges avec des producteurs du Sud, des animations auprès de jeunes, la création et la diffusion de ressources adaptées à Internet et aux réseaux sociaux. 

L’animation et le renforcement du réseau ADM constituent le deuxième volet du projet. Le dernier volet est consacré au plaidoyer, dirigé vers les citoyens afin qu’ils se mobilisent et interpellent les décideurs politiques, et vers les collectivités, pour qu’elles mènent des politiques locales en faveur des transitions et du commerce équitable.

Le projet entend former 800 animateurs ou enseignants, toucher 130 000 personnes à travers les campagnes de sensibilisation, et accompagner 130 associations locales du réseau Artisans du Monde.

Dans de nombreuses régions du monde, les femmes ont moins de chances que les hommes de participer au marché du travail et sont souvent obligées d’accepter des emplois de mauvaise qualité, dans l’informalité et socialement dévalorisés. Rendre visibles ces femmes, leur donner la parole, leur apporter un soutien international pour défendre leurs droits, tel est l’enjeu de la campagne « De l’invisibilité à l’égalité : défendre les droits des femmes au travail » lancée par ActionAid France – Peuples Solidaires. 

Le projet vise à renforcer les droits des femmes au travail dans les pays en développement, par le plaidoyer et la sensibilisation des citoyens au Nord et par le renforcement des capacités et du pouvoir d’agir des femmes au Sud, en particulier dans les pays dans lesquels sont présents les partenaires du projet : Bangladesh, Chine, Guatemala, Inde, Jordanie et Ouganda. Il a également pour ambition d’influencer les pouvoirs publics et les entreprises pour l’adoption de normes protectrices (conventions internationales) et le contrôle de leur bonne application tout au long de la chaîne de valeur.

Le projet bénéficiera directement à 7000 femmes touchées par les activités des partenaires, 6 organisations locales, 1900 militant·e·s des groupes locaux de la fédération ActionAid France – Peuples Solidaires ainsi qu’à l’ensemble des 500 000 personnes ciblées par les campagnes de sensibilisation, de plaidoyer (responsables politiques et entreprises), médiatiques (400 journalistes).

  • Starting Block - Sensibliser ENSemble : le réseau des jeunes provocateurs de transitions pour un monde juste, solidaire et durable !

Créée en 1998, Starting-Block est une association d’éducation populaire. Le soutien à la citoyenneté active des jeunes et à leur inclusion sociale constitue le cœur du projet de l’association. 

Depuis 2002, Starting Block anime le réseau SENS, « Sensibiliser Ensemble », qui regroupe 75 associations de jeunes sur tout le territoire national, soit 4500 jeunes de 18 à 30 ans. Ce réseau forme les jeunes dans leurs pratiques de l’engagement citoyen en faveur d’un monde inclusif et solidaire. Les jeunes maîtrisent les clés et les outils pour l’animation et la sensibilisation des citoyens français à la solidarité internationale (pédagogie et savoir-être).

Concrètement, le projet vise à former et accompagner 2500 jeunes à l’animation en matière d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI). 

  • F3E - Genre et Territoires, approches et méthodologies du changement social

Le programme « Genre & Territoires » propose de renforcer les capacités des OSC et de leurs partenaires en matière d’accompagnement de changements sociaux durables. Il se positionne dans la continuité du Programme d’Innovations Méthodologiques pour planifier, suivre et évaluer les processus de changement (PRISME) qui est un programme de recherche-action lancé en 2014 par le F3E. Concrètement, ce programme a permis d’expérimenter de nouvelles approches et méthodes de planification, de suivi-évaluation pour mieux appréhender les changements qui s’opèrent dans les actions d’aide au développement menées par les OSC et les collectivités locales françaises, lesquelles visent explicitement le renforcement de capacités d’organisations et de collectivités au Sud ou l’éducation au développement au Nord. 

Le respect des droits de l’Homme et la mise en œuvre des politiques d’égalité sociale, en particulier l’égalité entre les sexes, se révèlent être des sujets de première importance dans la stratégie actuelle du développement économique et social du Viêtnam. Les Violences Basées sur le Genre (VBG) et les discriminations sont très présentes au Viêtnam, résultant de normes sociales ancrées qui définissent des relations hiérarchiques entre hommes et femmes sur un modèle de société patriarcale. 

La pertinence du projet Hy Vong (“espoir” en vietnamien) présenté par Planète Enfants et Développement résulte de la compréhension des principaux moteurs des violences basées sur le genre que sont les inégalités de pouvoir, les normes sociales sexistes qui banalisent les violences domestiques dans la société et le manque d’engagement et d’application des lois par le gouvernement vietnamien

Face à ce constat, le projet souhaite apporter une réponse effective aux violences basées sur le genre à Hanoï et Hô Chi Minh Ville à travers le renforcement des mécanismes existants de prise en charge des victimes de tous types de violence, l’accompagnement des autorités locales pour une meilleure adoption de la perspective genre dans leurs activités et l'action envers la jeunesse vietnamienne afin qu'elle devienne actrice du changement en promouvant l'égalité femmes-hommes dans la société.

  • CIRRMA - RECITAL : Renforcer l'éducation à une citoyenneté internationale sur nos territoires par une approche locale, dans le cadre des ODD 

Le programme RECITAL, porté par onze réseaux régionaux multi-acteurs (RRMA) et leur faitière la CIRRMA, a pour objectif de renforcer l’engagement des acteurs des territoires en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) à travers un soutien accru aux activités des RRMA dans le domaine de l’ECSI. Il s’attachera plus particulièrement à renforcer les capacités des RRMA dans leurs activités d’animation des territoires, de structuration et de mise en réseau des acteurs mais également à leur permettre de financer des projets d’ECSI issus des territoires (à travers la mise en place de fonds territorialisés).

Ce programme a été pensé dans le cadre de l’élaboration du Cadre d’intervention OSC de l’AFD, à laquelle les RRMA ont été associés, pour répondre à l’enjeu de soutenir davantage les acteurs des territoires mobilisés sur la solidarité internationale, en particulier sur l’ECSI.

Articles les plus lus

à lire aussi