• logo linkedin
  • logo email
Pour répondre aux enjeux de l’urbanisation et du développement du Grand Nouméa, deux zones d’aménagement concerté (ZAC) aux vocations complémentaires – accueillir de l’habitat et de l’activité – ont été créées. Elles doivent permettre d'assurer un développement harmonieux de la ville en favorisant la mixité sociale et fonctionnelle.
Contexte

Avec 180 000 habitants en 2014, l’agglomération du Grand Nouméa accueille les deux tiers de la population calédonienne. Le développement de l’agglomération augmente le besoin en logements nouveaux et se traduit par une pression foncière accrue pour les entreprises.

Pour répondre à ces besoins tout en redonnant de la cohérence à la ville face à l’étalement urbain et en évitant le phénomène de cité-dortoir, la province Sud a créé en 2007 deux ZAC, Dumbéa-sur-mer et Panda, qui constituent deux pans indissociables d’un aménagement de très grande envergure (900 hectares au total) aux portes de Nouméa, formant la plus grande ZAC de France. La ZAC de Dumbéa-sur-mer a vocation à accueillir de l’habitat tandis que la ZAC Panda est orientée vers l’accueil d’activités industrielles et artisanales.

Descriptif

Dumbéa-sur-mer et Panda accueilleront à terme plus de 6 500 logements (dont 50 % de logement social), 450 lots d’activité, et de nombreux équipements publics dans cette zone dans laquelle se situe le Médipôle et accueillera, en 2019, le Néobus.  

Une attention particulière est portée à la préservation de l’environnement via l’obtention de la signature de la charte « chantier vert » ou encore la certification HQE Aménagement sur la ZAC Panda, la réalisation d’espaces dédiés aux modes de déplacement doux, etc. 

L’AFD accompagne ces deux opérations depuis l’origine à travers des prêts à long terme à la Société d’équipement de la Nouvelle-Calédonie (SECAL), concessionnaire des ZAC. En 2017, elle a accordé un nouveau prêt de 14,2 millions d'euros sur 13 ans pour accompagner la SECAL dans la réalisation de la seconde tranche du parc d’activités de la ZAC Panda.

Impacts

Ce projet d’envergure constitue un levier de développement économique et social et d’emplois :

  • En logeant à terme 25 000 à 30 000 habitants dans un cadre de mixité sociale ;
  • En proposant aux entreprises un environnement favorable à leur développement ;
  • En favorisant la préservation de l’environnement naturel.
19/07/2007
project start date
31/12/2030
project end date
25 ans
Duration of funding
Dumbéa-sur-mer, Panda
location
85 900 000
EUR
amount of the program
En cours
status
La Société d’équipement de la Nouvelle-Calédonie (SECAL)
beneficiaries
les banques locales
La Caisse de dépôts et consignations (CDC)
co-financiers