• logo linkedin
  • logo email
L'agriculture est une source de revenu importante pour les Laotiens. L'AFD accompagne le Ministère de l'Agriculture et de la Forêt pour augmenter la production agricole via l'amélioration des zones irriguées et de leur gestion.
Contexte

L’agriculture lao est l’un des piliers de l’économie nationale, et l’irrigation représente un enjeu fort pour la sécurité alimentaire du pays. Elle permet d’augmenter et de diversifier la production, notamment en saison sèche. Le Département de l’Irrigation a établi une stratégie pour le développement de l’irrigation pour la période 2012-2020, avec notamment la mise en avant de la décentralisation et du rôle des usagers. L’AFD a apporté par le passé de nombreux appuis au secteur de l’irrigation en Asie du Sud-Est et est donc légitime pour apporter son expérience sur cette thématique. Il s’agit ici de réhabiliter une zone d’irrigation qui a été détruite lors d’une crue exceptionnelle de 2006.

Descriptif

La finalité du projet est de lutter contre la pauvreté en augmentant les capacités de production agricole, en utilisant la ressource en eau de la rivière Kata. Il se divise en deux composantes :

  • Réhabiliter des infrastructures d’irrigation (canaux d’irrigation et de drainage par exemple). 
  • Accompagner les futurs usagers et l’administration locale pour mettre en place une gestion participative de l’irrigation impliquant les deux acteurs afin de mieux assurer la gestion et la maintenance de ces zones irriguées.

Ce projet est pilote dans le sens où il met en avant la stratégie décidée par le Département de l’Irrigation : démontrer qu’un modèle de développement participatif peut donner des résultats conformes aux attentes, autant si ce n’est mieux qu’un système tout public ou tout privé, tout en favorisant les petits producteurs autonomes.

Impacts
  • Effets économiques et sociaux : 1 400 personnes réparties sur 4 villages bénéficieront du projet. L’agriculture est en effet la principale source de revenu dans cette zone, la sécuriser va améliorer le bien-être social et réduire les déséquilibres sociaux.
  • Effets institutionnels : le projet renforce les services déconcentrés de l’État, et vie à pérenniser l’investissement grâce à l’implication des usagers.
  • Effets environnementaux : basé sur la maitrise de l’eau, le projet améliore la résilience des systèmes de production aux aléas climatiques.
01/06/2016
project start date
30/06/2020
project end date
4 ans
Duration of funding
District de Boualapha
location
financing tool
3 000 000
EUR
amount of the program
En cours
status
Ministère de l'Agriculture et de la Forêt
beneficiaries