• logo linkedin
  • logo email
L’AFD a octroyé, en novembre 2014, un prêt souverain de 40 millions d’euros pour financer la construction de la première centrale photovoltaïque connectée au réseau égyptien. L’étude de faisabilité du projet a été réalisée grâce à la mobilisation d’un don de l’Union européenne délégué à l’AFD dans le cadre de la Facilité d’Investissement pour le Voisinage.
Contexte

L’Egypte dispose de 32 GW de capacité électrique installée. Le mix énergétique égyptien est assuré à 88 % par des centrales thermiques, tandis que l’hydroélectricité compte pour seulement 10 % de la capacité et l’éolien 2 %. Cette répartition tend à la déplétion des réserves de gaz et de pétrole du pays qui, conjuguée à une consommation d’énergie en hausse de 6 % par an, génère des pénuries et coupures d’électricité. Compte tenu du potentiel éolien et solaire significatif du pays, les autorités se sont fixés des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables.

Le ratio d’électricité produite d’origine renouvelable dans le mix énergétique national devrait atteindre plus de 20 % en 2020. La réforme engagée dans le secteur de l'énergie depuis 2012, y compris la réduction des subventions à l'énergie et la mise en œuvre d'un tarif d’achat pour les énergies renouvelables (feed-in-tariff), devrait façonner un environnement réglementaire favorable et améliorer l'attractivité de la production d'énergies solaire et éolienne en Egypte par des développeurs indépendants.

Descriptif

La NREA (New and Renewable Energy Authority), agence en charge de la réalisation et de l’exploitation des centrales publiques d’énergies renouvelables, vise l’installation de 3 500 MWc de capacités produites par centrales solaires, d’ici 2027. Dans ce contexte, l’AFD a été sollicitée par la NREA pour étudier le financement d’une centrale photovoltaïque de 20 MWc raccordée au réseau électrique national à Kom Ombo dans le gouvernorat d’Assouan en Haute Egypte. Les conditions du site de Kom Ombo sont particulièrement favorables à la production d’électricité de source solaire : ensoleillement important, topographie plane, proximité avec les grands axes de communication et des lignes de transmission de voltage intermédiaire. Cette centrale photovoltaïque publique pose un premier jalon dans le développement de l’énergie photovoltaïque en Egypte.

Impacts

Le Projet contribue à accompagner la croissance durable de l’économie égyptienne.

Les impacts climat attendus de ce projet sont à souligner :

  • Le renforcement de la production électrique d’origine renouvelable de 40 GWh par an et la contribution à la diversification du mix énergétique égyptien.
  • La réduction des émissions carbones de 15 000 tonnes annuelles.
  • La contribution à la préparation des investissements des développeurs privés en énergies solaires en Egypte.
  • La contribution au renforcement des compétences techniques locales dans le domaine des énergies renouvelables.
19/11/2014
project start date
Assouan
location
40 000 000
EUR
amount of the program
l'Etat Égyptien
beneficiaries
l’Union européenne
co-financiers