• logo linkedin
  • logo email
L’AFD a octroyé un prêt de 50 millions d’euros à l’État Égyptien pour cofinancer, en partenariat avec les bailleurs européens, un projet de renforcement du réseau électrique comprenant stations de transformation, lignes électriques et systèmes de communication.
Contexte

Face au déficit de production électrique auquel l’Égypte fait face, la holding égyptienne de l’électricité, EEHC a fixé dès 2008 des objectifs ambitieux d’accroissement de la capacité installée, dont notamment l’accroissement de la capacité de production d’électricité d’origine renouvelable pour atteindre 20 % de la capacité totale en 2022. Si la quasi-totalité de la population (99 %) est raccordée au réseau électrique national, la croissance de la capacité installée nécessite quant à elle une extension du réseau pour connecter les nouveaux centres de production.

En particulier, la région du Golfe de Suez est destinée à recevoir 4 GW de capacité d’origine éolienne à moyen terme. La gestion du réseau électrique égyptien est encore partiellement réalisée manuellement, or l’automatisation de la gestion du réseau et le renforcement de l’infrastructure de transport de l’énergie permettraient une amélioration substantielle de l’efficacité énergétique du réseau, et entraineraient une meilleure attribution de la capacité là où la demande doit être satisfaite.

Descriptif

Le projet répond à deux objectifs principaux :

  • Renforcer l’infrastructure de transport d’électricité du pays en contribuant à automatiser la gestion de la charge.
  • Connecter les nouvelles fermes éoliennes du Golfe de Suez.

Le projet consiste en l’acquisition et l’installation d’infrastructures de transport de l’électricité à haute et très haute tension, ainsi qu’un réseau de télécommunications pour la surveillance et le contrôle du réseau : construction de lignes de transmission et de stations de transformations divisées en lots. Les Bailleurs Européens apportent près de la moitié du financement de cet important programme national d’investissement, avec 380 M EUR .

L’AFD contribue à hauteur de 50 M EUR, avec un prêt souverain bonifié, en complément des prêts de la KfW, et de la BEI, du don de l’UE, du prêt de la Banque Mondiale, du don du Clean Tech Fund et de la contribution de l’État égyptien. Le don de l’UE finance une assistance technique à la maîtrise d’ouvrage l’entreprise publique de transmission électrique (EETC) pendant toute la durée de mise en œuvre du projet.

Impacts

Face au défi énergétique que rencontre l’Égypte aujourd’hui, le projet permet de:

  • Sécuriser l’intégration de la production électrique d’origine renouvelable sur le réseau égyptien grâce au raccordement des fermes éoliennes du Golfe de Suez.
  • Améliorer l’efficacité énergétique par le renforcement de l’infrastructure de transport entre le lieu de production et de consommation de l’électricité. 
  • Automatisation de la gestion de la répartition de la charge grâce au réseau de communication.
  • Améliorer durablement les performances du réseau électrique.
27/05/2010
project start date
sectors
Le Caire
location
50 000 000
EUR
amount of the program
l’État Égyptien
beneficiaries