• logo linkedin
  • logo email
Soutenue par l’AFD, l’initiative École et langues nationales en Afrique - ELAN - coordonnée par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), promeut, dès le primaire, l’enseignement bilingue (langue africaine-français), pour réduire l’échec scolaire.
Contexte

La scolarisation en Afrique subsaharienne francophone a beaucoup progressé depuis le début des années 2000 mais la qualité est médiocre : plus de 50 % des enfants n’ont pas les compétences de base attendues en fin de primaire. Le facteur linguistique joue un rôle majeur dans la réussite des élèves. Actuellement, le français est la langue d’enseignement dès la première année de scolarisation mais le faible niveau des enfants (et des enseignants) compromet la réussite des premiers apprentissages et la poursuite de la scolarité. Selon des études sur les langues de scolarisation dans l’enseignement fondamental en Afrique francophone, l’introduction des langues maternelles dans les premières années du primaire permet de poser des bases plus solides pour l’alphabétisation avant d’introduire le français. D’où la nécessité de développer un enseignement bilingue.

Descriptif

Douze pays francophones participent à l’initiative « École et langues nationales en Afrique » (ELAN-Afrique) mise en œuvre par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et les ministères de l’Éducation nationale des douze pays. L’AFD a soutenu la mise en œuvre du bilinguisme scolaire selon les plans élaborés par chaque pays : planification linguistique, plaidoyer, formation et encadrement des enseignants, élaboration des supports didactiques, évaluation des acquisitions etc. Un dispositif international d’appui à l’enseignement bilingue dans la francophonie a été mis en place favorisant l’échange d’expériences (plateforme internet, séminaires), la formation de cadre nationaux, l’appui-conseil et l’évaluation. En 2013, le Partenariat mondial pour l’éducation a délégué à l’AFD le projet pilote « lecture et écriture » dans huit pays. Son objectif : expérimenter une méthodologie plus efficace de l’enseignement de ces deux compétences, puis accompagner les personnels (cadres et enseignants) des ministères de l’Éducation dans le déploiement de cette méthodologie. Une évaluation des compétences des élèves a été effectuée.

Impacts
  • Consolidation des compétences écrites et orales des enfants dans leur langue maternelle et en français (1000 écoles bilingues).
  • Augmentation sensible du nombre d’enseignants formés à la pédagogie de l’enseignement bilingue articulant une langue africaine et le français.
  • Renforcement des capacités des douze ministères pour l’enseignement bilingue.
  • Renforcement du niveau d’alphabétisation des élèves de douze pays africains.
  • Réduction durable de l’échec scolaire.
  • Meilleure efficience de la dépense d’éducation
01/01/2012
project start date
Abidjan
location
financing tool
9 500 000
EUR
amount of the program
Ministère de l'Education nationale
beneficiaries
PME
co-financiers