• logo linkedin
  • logo email
L’AFD appuie le programme de renforcement de la performance de l’opérateur chargé de la distribution de l’eau potable à Oujda, où le rendement est le plus faible du Maroc.
Contexte

La région Orientale, dont Oujda est le chef-lieu, fait l’objet depuis plusieurs années d’une attention particulière des autorités marocaines pour accompagner son développement. L’élargissement de l’accès aux équipements et services sociaux de base, dont l’eau et l’assainissement, fait partie des priorités. La Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité d’Oujda (RADEEO), créée en 1978, est en charge de la distribution de l’eau potable depuis sa création. Depuis 2001, la RADEEO est également en charge de l’assainissement. Elle compte près de 140 000 clients pour une ville de 490 000 habitants, ce qui correspond à un taux de desserte en eau potable de 99,5 %. La RADEEO emploie 290 personnes, pour un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros en 2014. Un premier prêt, d’un montant de 12 millions d’euros, lui a été accordé par l’AFD en 2001. Les travaux financés, achevés en 2007, ont permis de porter le taux de raccordement en eau potable de 88 à 98 % et d’assurer une distribution d’eau 24 heures sur 24. Néanmoins, en 2009, le rendement du réseau de distribution d’eau potable de la RADEEO n’était que de 56 %, soit le plus bas des villes marocaines (65 % en moyenne pour les réseaux exploités par des régies municipales, 73 % pour les villes gérées par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable – ONEE –, 76 % pour celles gérées par des délégataires privés). 

Trois facteurs pénalisants se conjuguent :

  • Un réseau peu dense, d’une longueur importante (1 446 kilomètres).
  • Un état général de l’infrastructure caractérisé par des tronçons et des branchements vétustes.
  • Des consommations faibles (127 mètres cubes par client et par an), du fait de l’absence de gros consommateurs et d’une population assez pauvre (40 % des consommations sont dans la tranche tarifaire la plus basse).
Descriptif

L’objectif du nouveau programme était d’atteindre un rendement de 63 % en 2014 puis de 75 % en 2019. Le taux effectivement atteint en 2014 a été de 62 %. S’il remplit ses objectifs, le programme contribuera à :

  • Une gestion durable des ressources en eau, avec des économies comprises entre 2,5 et 6,8 millions de mètres cubes par an.
  • L’amélioration de la rentabilité de la RADEEO, grâce à la baisse des charges d’exploitation pour l’approvisionnement en eau et en énergie.

Le programme comprend les opérations suivantes :

  • Audit de gestion et d’exploitation visant à établir un plan d’actions pour l’amélioration du rendement (appui au choix des matériaux et techniques de pose, gestion des pressions, de la corrosivité de l’eau, sensibilisation des usagers de puits, stratégie de détection de fuites). 
  • Réalisation de campagnes de détection et de réparation de fuites.
  • Renouvellement de 175 kilomètres de conduites vétustes et de branchements particuliers.
  • Remplacement de 75 000 compteurs mise en place du système de télégestion, afin de permettre le suivi continu des indicateurs de performance et une réduction des délais d’intervention.
  • Mise en place d’un système d’information cartographique pour enregistrer les fuites et réaliser les plans de renouvellement de façon plus détaillée.
Impacts

Le programme se décompose en deux phases de 5 millions d’euros chacune. À l’issue de la première phase, une évaluation des résultats permettra de vérifier l’efficacité du programme et d’orienter sa deuxième phase.

08/04/2010
project start date
31/12/2016
project end date
Oujda
location
financing tool
10 000 000
EUR
amount of the program
Habitants d'Oujda
beneficiaries