• logo linkedin
  • logo email
L’AFD accompagne la société Casablanca Transport dans le développement du réseau de tramway. Cette infrastructure permettra d’améliorer l’environnement urbain et de garantir une meilleure desserte de la ville.
Contexte

Les villes en développement accueillent 70 millions d’habitants supplémentaires par an et devraient produire 50 % d’émissions d’équivalent CO2 en plus d’ici 2030, avec les impacts que cela peut avoir sur le climat, la santé et la difficulté à se déplacer pour les plus pauvres, qui se retrouvent marginalisés dans des quartiers précaires et enclavés.

Casablanca ne fait pas exception à ce constat : locomotive économique du Royaume avec un PIB représentant 20 % du PIB national, la région de Casablanca-Settat est également la plus peuplée avec près de 4 millions d’habitants et une démographique en forte croissance (+1,6 % par an). Elle est confrontée ces dernières années à de nouvelles problématiques urbaines d’émergence de bidonvilles, de congestion de la ville et de forte demande de mobilité des habitants.

Descriptif

La première ligne du Tramway de Casablanca mise en service en 2012 transporte aujourd’hui 125 000 personnes par jour. D’une longueur de 31 km, elle a permis de relier des quartiers périphériques pauvres et enclavés comme Sidi Moumen à l’activité économique et aux services. L’AFD a contribué au financement de cette première ligne par un prêt de 23 millions d'euros et une subvention de 1,3 million d'euros.  

Fort du succès de ce premier projet d’envergure mené par Casablanca Transport SA, l’AFD a souhaité poursuivre son accompagnement de Casablanca Transport avec un prêt de 30 millions d'euros accompagné d’une subvention de 500 000 euros. 

Le projet consiste en une courte extension de la ligne 1 et la création d’une seconde ligne, le tout d’une longueur d’environ 17 km avec 22 stations. Elles permettront de desservir, 9 arrondissements comptant une population de 1 058 220 personnes.

Comme la ligne 1, la ligne 2 permettra à des quartiers excentrés comme Sidi Bernoussi de relier les centres d’activités économiques et les services. Sa conception intégrée dans la ville permettra aussi d’améliorer l’environnement urbain et d’offrir un haut niveau de service à ses usagers. 

Impacts

Le projet doit permettre d’augmenter de 30 % la fréquentation du tramway de Casablanca et d’économiser ainsi 10 000 teq CO2/an. Il contribue donc à faire de Casablanca une ville sobre en carbone et compatible avec l’accord de Paris sur le climat.

Il aura des impacts économiques importants, en particulier pour les jeunes et les femmes qui en sont les principaux usagers. Il leur permettra un meilleur accès à l’emploi et aux services (éducation, santé). Actuellement, 65 % des voyageurs de la ligne 1 ont moins de 35 ans, 28 % sont des étudiants (notamment du fait de l’existence d’abonnement étudiant) et 41 % sont des femmes. D’après les enquêtes de satisfaction, les femmes apprécient le confort et la meilleure sécurité. Le projet devrait donc avoir un effet positif sur les égalités hommes-femmes en particulier en permettant aux femmes de se déplacer de manière sûre et confortable.

Enfin le projet permettra aussi une amélioration du cadre de vie de Casablanca à travers une réduction des nuisances et de la pollution mais aussi requalification urbaine et augmentation de l’attractivité des quartiers autour du tracé.

30/11/2015
project start date
31/12/2018
project end date
20 ans
Duration of funding
financing tool
30 500 000
EUR
amount of the program
En cours
status
Casa Transport
beneficiaries