• logo linkedin
  • logo email
En rétablissant et en protégeant la faune, en renforçant les moyens de l'administration du parc et en créant des activités génératrices de revenus pour la population locale, le projet a permis de restaurer la deuxième plus grande aire protégée du Kenya.
Contexte

Le parc de Meru est situé au nord-est du Kenya, à 350 km de Nairobi. La zone comprend les parcs nationaux de Meru et de Kora et les réserves nationales Bisanadi et Mwingi/North Kitui. Cette zone de 870 km2 est la deuxième plus grand aire protégée du Kenya après Tsavo. Le Secteur protégé de Meru comprend des paysages très divers et particulièrement riche en termes de biodiversité. Il est parmi les plus anciens parcs du Kenya (créé en 1966) et comprend de nombreux cours d'eau permanents. Le parc a subi une pression forte en termes d'insécurité et de braconnage pendant les années 90, avec pour conséquence un arrêt du tourisme et un épuisement de la faune et de la flore.

En 2000, le Kenya Wildlife Service, l'agence publique responsable de la gestion de la faune et flore au Kenya, a sollicité l’AFD pour financer la réhabilitation de cette aire protégée. L'objectif du gouvernement était de renforcer la gestion du parc et de relancer la fréquentation, afin d’augmenter les revenus du tourisme et de créer des emplois.

Descriptif

Le projet s'est concentré sur la réhabilitation des infrastructures du parc, la réduction des conflits entre l’homme et la faune et le rétablissement de la biodiversité dans le secteur protégé.

Les activités comprenaient :

  • Une formation de gardes et des équipements de communication et de véhicules pour améliorer la sécurité.
  • La réhabilitation des routes et des pistes d'atterrissage.
  • La relocalisation de la faune : rhinocéros, zèbres, girafes, impalas, cobes et bubales dans le parc.
  • La construction d'une clôture électrique à l'Ouest du Parc pour réduire les conflits entre la faune et les communautés d'éleveurs.
  • Diverses initiatives pour les communautés (activités génératrices de revenu, forage de puits, etc.).
Impacts

Le projet a permis au Kenya Wildlife Service de reprendre l'avantage sur le terrain face aux braconniers et de restaurer l'aire protégée de Meru, qui risquait de disparaître. La relocalisation de plus de 1 200 animaux sauvages et la création d'un sanctuaire de rhinocéros ont renforcé la légitimité de l'existence de cette aire protégée. Le projet a eu un impact positif en terme de fréquentation touristique, de création de lodge et d'emplois. La construction de la clôture, la sécurité renforcée et les forages de puits ont permis une amélioration des conditions de vie des communautés voisines.

17/01/2002
project start date
13/03/2008
project end date
7 ans
Duration of funding
sectors
Parc national de Meru
location
10 000 000
EUR
amount of the program
Gouvernement du Kenya Kenya Wildlife Service
beneficiaries
co-financiers